Mali: la MINUSMA accompagne la première édition du Festival Illaré de Kabara (FESTIKA)

La première édition du Festival Illaré s’est tenue les 6, 7 et 8 novembre derniers à Kabara, sur le thème : « Quelles perspectives de développement économique, social et culturel pour Kabara ? ».

Le festival a été organisé par l’Association Action Pacifique pour le Renforcement des Initiatives pour le Développement (APRID), en partenariat avec le Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou. Plusieurs activités, dont des conférences, des prestations musicales, des visites touristiques et des expositions artisanales ont marqué cette édition.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée au bord du fleuve Niger. Elle a réuni près de 1 000 personnes. Les autorités locales et religieuses, les notables, les leaders d’opinion, les femmes, les acteurs culturels et le personnel civil de la MINUSMA ont assisté au lancement des festivités. Au cours de cette cérémonie, les organisateurs, les autorités et la Mission onusienne se sont exprimés. Une course de pirogues sur le fleuve et la visite d’une exposition d’objets artisanaux ont également marqué ce lancement.

Kabara est l’un des huit quartiers qui compose Tombouctou et surtout le plus ancien. Il a été fondé au 12ème siècle, exactement 33 ans avant la ville. Ses particularités résident dans son canal qui draine l’eau du fleuve à Tombouctou, ainsi que son quai, qui reçoit les bateaux et les pirogues venant du Sud. Ses plaines rizicoles et maraîchères, font de cette localité un des poumons économiques de la région.

« Le Festival ILLARE de Kabara est un Festival qui contribue à mettre Kabara en lumière, sa place dans l’histoire coloniale, dans l’économie locale, régionale et nationale, ainsi que sa culture riche et diverse, » a déclaré Maouloud BOUDJOUMA, Directeur du Festival ILLARE de Kabara.

Au-delà de son aspect festif, le Festival a été une opportunité d’échanges d’expériences : deux conférences-débats ont ainsi été organisées sur les perspectives de développement économique, social et culturel pour Kabara et le rôle des jeunes dans la résolution des conflits en milieu rural. Pour les initiateurs, ces discussions visent à approfondir la réflexion sur l’avenir de cette zone.

Pendant trois nuits Kabara a vibré au rythme des activités culturelles. Des musiciens venus de Bamako ainsi que des jeunes artistes locaux de Tombouctou et de Kabara se sont produits.

« Par cet évènement nous voulons que Kabara renoue avec ses valeurs culturelles et historiques afin de contribuer au renforcement de la cohésion sociale du vivre ensemble, de favoriser notre cohabitation pacifique avec les nomades et les sédentaires des villages environnants et aussi, avec la ville de Tombouctou, » a déclaré Mme Maiga Zainabou CISSE, marraine du Festival.

La tenue de cette activité majeure est un signal fort de la concrétisation des efforts de l’Etat, des acteurs du processus de paix, avec l’appui de la MINUSMA pour le retour progressif de la stabilité dans la région.

« Je suis heureuse qu’aujourd’hui à Kabara la jeunesse ait pris l’initiative d’un tel évènement. C’est un réel plaisir pour moi d’être présente à cette activité au nom de MINUSMA, car elle partage les objectifs du Festival qui visent à valoriser Kabara et la culture et surtout promouvoir le vivre Ensemble entre toutes les communautés » a souligné Nouran RIDLING, Chef de section des Affaires Civiles de la MINUSMA.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*