Mali: La MINUSMA intensifie les séances d’explication de son Mandat à Bamako

Du 30 novembre au 15 décembre dernier, l’Unité de sensibilisation communautaire de la Division de la Communication de la MINUSMA a mené des séances de sensibilisations auprès des populations dans plusieurs quartiers de Bamako. Elle était appuyée par la Force et la Police des Nations Unies (UNPOL).

Au lycée Gerard de Bacodjikoroni, dans la commune V le 30 novembre, devant une assistance composée à majorité d’étudiants et d’élèves, Abdoul Salam TOURE de l’Unité de sensibilisation communautaire de la MINUSMA, avant de s’appesantir sur la résolution 2531 (2020) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, a expliqué le processus de déploiement d’une opération de maintien de la paix. Une approche qui doit permettre aux membres de la Coalition des Jeunes pour la Paix et le Progrès au Mali (CJP-Mali) partenaire de la séance de sensibilisation de ce jour, de mieux comprendre le contexte de déploiement de la MINUSMA.

La Commandante Djarmitta Damaris BAGAOU a, de son côté, édifié les différents publics sur le rôle et le travail de la composante Force de la MINUSMA. Elle a longuement insisté sur le fait que les missions des différents contingents déployés au Mali sont non exécutives, notamment en matière de lutte contre le terrorisme. Elles relèvent plutôt des Forces Armées maliennes et des Forces internationales comme Barkhane ou encore la Force du G5 Sahel à laquelle la MINUSMA apporte un soutien logistique important a-t-elle souligné.

Le rôle de la composante police des Nations Unies UNPOL a aussi été expliqué aux populations par l’Adjudante Ndeye Arame THIAM. Elle a évoqué le soutien d’UNPOL dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la Réconciliation au Mali, la protection des civils, la protection des droits de l’homme mais aussi le soutien aux Forces de Sécurité du Mali dans leurs actions sur le plan sécuritaire.

Dans les quartiers Dialakorodji keneyadji et Banconi-Plateau dans la commune I, les 7 et 16 décembre tout comme dans celui de Kalabancoura dans la commune V, le 12 du même mois, Daouda NDIAYE de l’Unité de sensibilisation communautaire a mis l’accent en langue bambara sur les priorités définies dans la résolution 2531 (2020) du Conseil de Sécurité.

Devant des publics composés de leaders traditionnels, administratifs, des associations des jeunes et des femmes, il a notamment expliqué la demande faite aux autorités maliennes de prendre rapidement des mesures pour protéger les civils, réduire la violence intercommunautaire et rétablir des relations pacifiques entre les communautés du centre du Mali.

Les différentes séances d’échanges ont permis à l’équipe de la MINUSMA de répondre aux principales questions de la population de ces quartiers sur le travail de la Mission.

« C’est une très bonne initiative de venir directement rencontrer les populations car il y a beaucoup d’informations fausses sur la MINUSMA. Nous avons appris beaucoup sur la MINUSMA et comme il y a beaucoup de jeunes qui sont venus ce soir, ils seront des vecteurs de transmissions du message dans les Grin par exemple » a déclaré Aboubakar DIARRA, un habitant de Kalaboucora.

L’initiative de la MINUSMA a aussi été saluée par Sidiki COULIBALY représentant du chef de quartier de Banconi- Plateau pour qui ces genres de sensibilisations doivent s’étendre également dans tous les quartiers périphériques de Bamako pour faciliter la compréhension du travail de la MINUSMA.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*