Mali : La première audience foraine tenue dans la ville de Diré

Le tribunal de Diré, dans la région de Tombouctou, a abrité au cours de la semaine du 26 au 30 octobre 2022 sa toute première audience foraine. En raison de l’insécurité et de l’absence d’une partie de l’administration, aucun juge n’y avait plus siégé depuis plus de deux ans.

Pour cette première, les habitants de Diré ont été nombreux à se déplacer pour suivre la séance au cours de laquelle plusieurs affaires ont été jugées.

Mardi 25 octobre 2022. Devant le palais de justice de la ville de Diré, un mouvement inhabituel de foule.

Pour la première fois depuis plus de deux ans, les habitants de cette ville assistent à une audience au tribunal. Pour des raisons de sécurité, Djibril MALLÉ, le juge de paix à compétence étendue, a dû être relocalisé à Tombouctou, à 120 kilomètres de sa juridiction.

« Avec le contexte sécuritaire qui prévaut, et sur avis de ma hiérarchie, je tiens mes audiences à Tombouctou depuis ma nomination, il y a un peu plus d’un an. J’y convoque les requérants », explique le juge.

« L’Etat de droit, l’autorité de l’Etat se matérialisent à travers la justice. C’est pourquoi je suis particulièrement heureux de la tenue de cette audience. Le public qui était dans la salle prouve à suffisance que les populations attendent beaucoup de la justice. Chaque fois que cela sera possible, nous ferons de notre mieux pour répondre à leur aspiration », a-t-il affirmé.

Avec toutes les difficultés liées aux déplacements, cela constitue un frein pour les populations dans leurs démarches pour l’accès à la justice. Pour lever ces obstacles mais aussi appuyer le redéploiement des autorités judiciaires dans le cercle, la MINUSMA a facilité le transport et la sécurité du Juge de paix à compétence étendue.

Rapprocher la justice des justiciables

La MINUSMA apporte un appui multiforme aux services judiciaires comme le stipule son Mandat. Celui-ci comprend le renforcement des capacités du personnel des institutions judiciaires et pénitentiaires et l’accès à la justice. Selon Alassane GOBI du bureau de la MINUSMA à Tombouctou, « il s’agit de contribuer, aux côtés des services compétents, à répondre à la problématique de l’accès à la justice dans la région. Cette audience foraine, comme les précédentes (tenues à Goundam et Gourma-Rharous), participe de cet effort commun pour rapprocher la justice des justiciables ». Au cours de la séance, cinq affaires ont été jugées. Elles avaient trait entre autres à l’obstruction de la voie publique, des menaces de mort, des coups et blessures volontaires.

En plus d’avoir pu écouler une partie des affaires en attente, le juge a rencontré les autorités régionales. Il s’est rendu à la mairie, à la maison d’arrêt de Diré avant de s’entretenir avec les unités d’enquêtes de la police et de la gendarmerie nationale.

Soutenir le redéploiement progressif des services de l’Etat

L’administration est en cours de redéploiement à Diré. Les services de sécurité dont la garde, la police et la gendarmerie nationales y sont revenus. Cependant, seul le sous-préfet de la localité de Sareyamou, à 20 km de Diré, est sur place. C’est d’ailleurs à lui que la délégation de la MINUSMA accompagnant le juge de paix à compétence étendue, avec le Commandant régionale de la gendarmerie de Tombouctou a rendu une visite de courtoisie dès leur arrivée. « Il est important pour nous de nous enquérir des défis à relever auprès des autorités administratives, traditionnelles et coutumières de Diré », a déclaré Alassane GOBI à cette occasion.

Le lieutenant Lassina CAMARA, sous-préfet de Sareyamou, a énuméré les défis auxquels le cercle de Diré est confronté quant au redéploiement de son administration. Ils ont pour noms insécurité, vétusté ou manque d’infrastructures et d’équipements. « Nous sollicitons l’appui de la MINUSMA pour créer un tant soit peu les conditions de travail pour le personnel de la préfecture » a-t-il plaidé.

À titre de rappel, un projet financé par la MINUSMA a permis la construction et la sécurisation de logements pour le juge du tribunal de Diré. Cette audience foraine s’est tenue en marge de l’opération militaire « Woodpecker » menée par la Force de la MINUSMA dans la région de Tombouctou, en appui aux Forces maliennes (armée, police et gendarmerie) pour une meilleure protection des communautés.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*