Mali : La traîtrise, « qualité » nécessaire pour devenir un chef terroriste !

image d'illustration

Il y a quelques mois des révélations inédites ont mis en lumière la coopération du nouvel émir de Daech avec les des services de renseignements américains en 2008, alors qu’il avait été capturé en Irak. Alors que l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), la branche de Daech au Sahel, essaye de recruter nos jeunes, sa vraie nature est enfin révélée au grand jour !

Al-Mawla, plus connu comme Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, ce nom là nous évoquait jusqu’à récemment bien peu de choses si ce n’est les atrocités commises par Daech là-bas en Irak et en Syrie. Depuis quelques mois pourtant, la nouvelle s’est propagée comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux : cet homme qui est un terroriste de la plus vile espèce n’a pas hésité à vendre presque cent de ses « frères » aux Américains pour sauver sa peau. En effet, il a été capturé en 2008 en Irak et a révélé tout ce qu’il savait de l’organisation de Daech. Est-ce que c’est juste un lâche ou un fourbe ?

L’avenir le dira, car il a été nommé à la suite de la mort d’Abu Bakr al-Baghdadi à la tête de Daech. Ces terroristes ont nommé un traître à leur tête, ce qui en dit long sur leur organisation…

En quoi est-ce que ça nous concerne, nous ici au Mali ? Depuis de trop longues années, un groupe de bandits et de criminels qui se font appeler l’Etat islamique au Grand Sahara ont prêté allégeance à Daech, et depuis qu’il en est le chef, à cet al-Mawla. Si nous savions bien depuis longtemps que ces hommes ne sont que des forces du mal, qui ont pour seul projet de semer la terreur et de plonger notre pays dans la ruine en entravant son développement, cette allégeance honteuse constitue une preuve irréfutable du vrai visage de l’EIGS. Ils prétendent agir au nom d’un Islam qu’eux seuls bafouent, car notre religion n’est que respect, tolérance et entraide.

Voici enfin leur vrai visage mis à jour ! Non seulement ils détruisent les écoles et les avenirs de nos enfants, tuent nos anciens et capturent nos femmes, mais leur chef suprême, celui qui guide leurs actions, est un menteur, un traître, un lâche. Ce sont donc là les valeurs en lesquelles ils croient et pour lesquelles ils gangrènent notre pays.

Comme dit le proverbe, si la tête est pourrie, les racines le sont aussi. Les terroristes qui ont choisi al-Mawla comme leur chef connaissent sa traîtrise. Sans doute parce que ce sont eux-mêmes des traîtres. Ainsi ils sont les chefs d’une organisation pourrie de l’intérieur et toutes les actions qu’ils commettent le sont sans doute pour leur intérêt personnel.

Qu’est-ce qu’on a offert à al-Mawla pour qu’il vende ses « frères » ? De l’argent, la vie sauve ? Quoi qu’il en soit, il donne l’exemple et tous les chefs locaux ne demandent qu’à l’imiter. Les jeunes hommes qui sont la cible du recrutement des bandits de l’EIGS, au Mali ou ailleurs au Sahel, savent à quoi s’en tenir. Ce n’est pas le djihad qui guide leurs actions, mais bien la cupidité et l’opportunisme.

Ainsi, il est important que la jeunesse sahélienne résiste à ces malfrats et qu’elle prenne conscience de l’entreprise mensongère et macabre dans laquelle elle s’insère au nom d’une religion que ces terroristes ne cessent de salir.

Mamadou Bare

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp: 👇

👉 Groupe 1 👉 Groupe 2 👉 Message Direct

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*