Mali : Lancement du premier convoi de Coton Fibre à travers le corridor Bamako – Nouakchott

Le Ministre du Développement Rural M Modibo KEÏTA a lancé le 1er corridor Bamako –Nouakchott. Un convoi composé de 53 camions de coton fibre soit 1600 tonnes coton.

Un évènement historique pour le Mali en quête d’un nouveau port commercial. Le ministre du développement rural, M. Modibo KEITA a procédé ce vendredi 25 février 2022 au lancement officiel du premier corridor Bamako- Mauritanie, dans la localité de Kati , en présence du président directeur de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles Dr Nango DEMBELE, du représentant du ministre des transports du commerce et des Infrastructures, du représentant du ministre de l’Industrie et du Commerce, du préfet du cercle de Kati, du président du conseil malien des chargeurs, du président de la chambre du Commerce et d’Industrie du Mali.

Objectif : transformer l’embargo infligé injustement au Mali en opportunités. Dans une interview accordée à la presse le ministre du développement rural, M. Modibo KEITA a évoqué que « le lancement de ce premier Corridor de 53 camions chargés de fibre s’inscrit dans ce cadre d’un rapprochement avec les pays qui n’ont pas voulu s’aligner à l’embargo injustement infligé au Mali, notamment la Mauritanie, la Guinée Conakry, l’Algérie ». S’est réjoui le premier responsable du développement rural.

« C’est un évènement heureux. Le Mali doit transformer l’embargo en une opportunité », ajoutera t- il. De son point de vue la CEDEAO a voulu nous asphyxier. Il faut donc qu’on répartisse nos activités économiques sur l’ensemble des ports, a expliqué le chef du département rural.

Le ministre M. Modibo KEITA a donné des conseils pratiques de prudence aux transporteurs routiers du Corridor. Il a invité l’ensemble des opérateurs économiques et toutes les structures d’encadrement pourque le corridor puisse se pérenniser.

« Les autorités maliennes ont fait la prospection, toutes les dispositions existent afin que nous exportions notre coton sans passer par les ports qui ont pris les mesures d’embargo contre le Mali », a conclu le ministre du monde rural.

Le président des transporteurs, M. Youssouf TRAORE a, quant à lui, remercié le PDG de la CMDT, un partenaire stratégique et l’initiateur de cet évènement. « C’est une journée historique pour le secteur des transporteurs routiers. »

« Le Mali a 7 ports, la Mauritanie fait partie des ports que nous fréquentions. Le coup est déjà parti. Les sanctions de la CEDEAO ont donné des idées aux transporteurs et nous renforcerons désormais nos fréquences sur ce corridor », a souligné le président des transporteurs M. Youssouf TRAORE.

CCOM MDR

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*