Mali : le Chef de la MINUSMA au contact des autorités, des populations et acteurs-clés de Kidal

Pour sa deuxième journée dans le Nord du Mali, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et Chef de la MINUSMA, El-Ghassim WANE, a eu ce 18 mai, des entretiens constructifs avec les autorités, les acteurs-clef et les membres de la société civile de la région de Kidal.

Outre la prise de contact, l’objectif de ces rencontres était de les encourager à poursuivre leurs efforts pour la paix tout en les assurant du soutien continue de la MINUSMA dans la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord.

Avec le Gouverneur de Kidal, le Colonel Fodé Malick SISSOKO, les discussions ont porté sur les défis de la région de Kidal, le retour progressif des services sociaux de base et la mise en œuvre de l’Accord de paix.

Lors de la rencontre avec Hassan Ag FAGAGA, le Président de l’Autorité intérimaire, le RSSG El-Ghassim WANE, a salué les progrès réalisés dans le processus de paix. Le Chef de la MINUSMA a souligné la nécessité d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord de paix, pour l’amélioration des conditions de la population et le retour de la paix, avant de renouveler le soutien de la MINUSMA au retour de paix.

M Ag FAGAGA a quant à lui souligné le retard pris dans la mise en œuvre de l’Accord d’Alger. Il a par ailleurs recommandé que dans leur exécution, les projets de la MINUSMA tiennent compte du plan d’actions de l’Autorité intérimaire. Enfin, il a exprimé le besoin de renforcer les capacités des Autorités intérimaires.

Le RSSG WANE et sa délégation ont également rencontré la délégation de la CMA, conduite par son Président par intérim, Bilal Ag ACHERIF qui, tout en réitérant la disponibilité de la CMA à collaborer avec la Mission, estime que six ans après sa signature, l’Accord devrait être évalué et redynamisé afin qu’il atteigne ses objectifs. Pour sa part, M. WANE a déclaré qu’il était nécessaire d’aller plus loin dans la mise en œuvre pour deux raisons : les actions des ennemis de la paix se poursuivent et les conditions des populations doivent s’améliorer.

Au cours de cette journée de rencontres El-Ghassim WANE a également écouté les doléances de la population de Kidal. Portées par les représentants de la société civile de Kidal, dont le Vice-président, Baye Ag MOHAMEDINE, elles concernent notamment l’approvisionnement en eau, l’éducation et le manque de soins primaires. Les représentants de la société civile ont exigé la mise en œuvre effective de l’Accord de paix. De son côté, le Chef de la MINUSMA les a exhortés à jouer leur rôle dans le suivi de la mise en œuvre de l’accord.

Deux nouveaux projets au bénéfice de l’armée reconstituée et des populations de Kidal

Très tôt dans la matinée du 18 mai, le RSSG et sa délégation s’étaient rendus au camp Général Abdoulaye SOUMARE à Kidal, qui abrite depuis février 2020 quelque 240 hommes du Bataillon des forces armées reconstituées (BATFAR). Ceci a permis au Chef de la MINUSMA d’y lancer les travaux de deux projets de construction et d’équipement d’une infirmerie, financés par la Mission onusienne à travers les sections de la Coordination civilo-militaire (CIMIC) et de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement de la Démobilisation et de la Réinsertion/Réintégration (RSS-DDR).

Ces projets sont mis en œuvre par l’ONG CAMER, en collaboration avec les services techniques de la santé de l’armée. « Je pense que c’est un espoir de conditions de vie meilleures pour les soldats qui vivent ici mais c’est aussi un signal fort du soutien continu de la MINUSMA aux efforts des parties maliennes. Comme vous le savez ces deux projets sont financés par la MINUSMA qui a déjà apporté un soutien dans le passé et qui continuera à apporter un soutien dans le futur mais ces projets symbolisent évidemment, cet accompagnement continu de la MINUSMA, » a déclaré M. WANE.

La nouvelle infirmerie aspire effectivement à garantir des soins adéquats à l’endroit du BATFAR, de leurs dépendants ainsi que des populations des quartiers environnants. C’est une des phases du programme évolutif d’appui au retour des services de l’Etat et des services sociaux de base dans la région de Kidal.

« Le déploiement du bataillon est une grande avancée dans la Réforme du Secteur de la Sécurité, une composante importante de l’Accord pour la paix issu du processus d’Alger et en application de la résolution 2480 (2019) du Conseil de sécurité des Nations Unies », a rappelé le chef de bataillon, Mahamadou KEITA.

Pour le RSSG, « voir ces hommes côte à côte sous le même uniforme, servir le même pays est un symbole fort de la capacité des Maliens de retrouver la paix, la concorde après une période difficile. Evidemment les efforts doivent être poursuivis, nous sommes encore dans le processus de mise en œuvre de l’Accord, beaucoup de choses restent à faire mais je pense que ce symbole puissant montre aux Maliens et aux Maliennes, montre à toutes les communautés à tous les acteurs politiques que la paix est possible et qu’elle apportera beaucoup de bénéfices au peuple malien. Donc j’ai voulu, par ma présence ici, encourager cet effort et dire évidemment aux Maliens que la MINUSMA est là, aux côtés des Maliens, aux côtés des parties, pour les aider à mener à bien le processus de mise en œuvre ».

Le Chef de la MINUSMA a profité de cette visite pour s’imprégner des autres projets en cours dans l’optique d’améliorer les conditions de vie du BATFAR. Il s’agit de la construction de trois dortoirs d’une capacité de 40 personnes chacun, d’un château d’eau, ainsi que des terrains de basket-ball et de football, sur financement du fonds fiduciaire des Nations Unies en appui à la paix et à la sécurité au Mali (Trust Fund).

Avant de quitter la ville de Kidal, ce matin, mercredi 19 mai, le Chef de la MINUSMA a tenu a constater la progression des travaux de la piste de Kidal. Une présentation menée par le contingent cambodgien de la Mission, pour des travaux importants qui devraient s’achever avant la fin de l’année.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*