Mali : le Chef d’Etat-Major Général des Armées s’enquiert du bon déroulement de l’opération Sandjikura

Le Chef d’Etat-Major Général des Armées, le général de brigade Oumar Diarra, accompagné d’une forte délégation a effectué, le lundi 2 août 2021, une visite dans le secteur 5 de l’opération Maliko, précisément à Diabaly et à Dogofry.

L’objectif de cette visite était de s’enquérir du déroulement de l’opération dénommée « Sandjikoura ». Cette opération qui a commencé, il y a deux semaines, est conduite par le commandant du secteur 5 de l’opération Maliko.

Après une brève présentation des différentes missions menées au cours de cette opération, la délégation s’est rendue à Dogofry puis à Kogoni où elle s’est entretenue avec les autorités administratives, coutumières et religieuses, avant de s’entretenir avec la troupe à Diabaly.

Selon le CEMGA, depuis le début du mois de juillet, la rupture de l’accord entre les différentes communautés a engendré un regain de tension et d’insécurité dans la zone. C’est ainsi que l’opération « Sandjikoura » a été déclenchée en vue de sécuriser les travaux champêtres, l’acheminement des bétails en direction de Bamako durant la fête de tabaski.

« Cette opération a été vraiment salutaire et les perspectives sont très bonnes », a-t-il déclaré.

Le général Diarra s’est dit satisfait de sa bonne exécution. C’est pour cette raison perceptible qu’il a encouragé le Commandant du secteur 5 à intensifier ces genres d’opérations afin que les populations puissent poursuivre leurs travaux champêtres et vaguer librement à leurs occupations. Enfin, le CEMGA a invité la population à soutenir les forces de défense et de sécurité dans l’accomplissement de leur mission régalienne, avant d’exhorter la troupe à mener la mission avec professionnalisme pour assurer la pérennité de l’opération Sandjikoura.

Le Directeur de la zone Office du Niger de Diabaly, M. Salif Ouédraogo a affirmé qu’il avait des soucis au début de la campagne agricole, mais avec la conduite de l’opération Sandjikoura, les paysans ont été rassurés et ont pu regagner les champs. ‘’De nos jours, les travaux se déroulent normalement’’, a-t-il ajouté. ‘’C’est une opération qui est salutaire, sans cela il n’y aurait pas eu de campagne hivernale cette année », a-t-il martelé.

Le directeur Ouédraogo demande aux autorités militaires d’élargir les opérations du genre dans les autres zones de l’Office du Niger.Pour le Maire de Dogofry, Modibo Kimbiri, la sécurisation de la zone est acceptable, les militaires font des patrouilles régulièrement pour la bonne marche de la campagne agricole. Il lance un appel aux plus hautes autorités de multiplier ces genres d’opérations et d’augmenter l’effectif des hommes pour pouvoir mieux sécuriser la zone.

Forces armées maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

Youtube

Facebook

WhatsApp

Malivox(1) Malivox(2) Malivox(3)

Telegram

Twitter

LinkedIn

Instagram

TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*