Mali : le Commandant de la Force de la MINUSMA à Gao

Le Général de corps d’armée et Commandant de la Force de la MINUSMA Kees MATTHIJSSEN s’est rendu à Gao et à Ansongo du 31 janvier au 1er février, « c’est important pour moi de rendre visite à nos Casques bleus dans tous les secteurs pour prendre connaissance de la situation sur le terrain, discuter avec le Commandant de secteur, l’état-major mais aussi les unités déployées. Il est également important que les troupes sur le terrain sachent qui est leur commandant » a affirmé le nouveau patron des Casques bleus.

A Gao, tout comme à Ansongo, le Général MATTHIJSSEN a largement été informé sur la situation sécuritaire dans la région par le commandant du Secteur Est le Général de brigade Stefan Jan ANDERSSON. Un large aperçu des actions des soldats de la paix dans le cadre de la protection des populations civiles, la lutte contre l’insécurité et la promotion de la paix lui a aussi été présenté.

Il a rappelé au cours de cette visite le rôle des Casques bleus au Mali qui n’est pas celui de faire la guerre mais plutôt d’aider les autorités maliennes à trouver une solution politique pour la paix dans le pays. Il a aussi évoqué les priorités qui sont les siennes notamment les actions civilo-militaires qui, selon lui, sont essentielles pour parvenir à la paix. Aussi voudrait-il renforcer la bonne collaboration qui existe entre la Force de la MINUSMA et les Forces Armées Maliennes (FAMa) mais aussi œuvrer à consolider la sécurité des Casques bleus dans l’exécution de leurs missions.

Enfin, le Commandant de la Force de la MINUSMA a également salué l’engagement et la détermination des différentes unités déployées à Gao et à Ansongo pour le travail abattu au quotidien ainsi que leur contribution pour la paix au Mali.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*