Mali : le nouveau bureau de l’AEEM présenté au ministre Amadou Keita

Le mardi 13 avril 2021, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Pr. Amadou Keita, accompagné de certains membres de son cabinet a reçu les membres du bureau de coordination de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM). Il s’agissait pour le tout nouveau secrétaire général de l’Aeem, Siriman Seydou Niaré de présenter les membres de son bureau au ministre et de lui soumettre quelques doléances.

À l’issue du 29ème Congrès de l’Aeem tenu le dimanche 14 mars 2021, Siriman Seydou Niaré fut élu N°1 des élèves et étudiants du Mali. À cet effet et pour la bonne marche de la mission qui lui a été confiée, il a sollicité et obtenu une audience avec le Pr. Amadou Keita, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. À l’entame de ses propos, Siriman fera savoir que son mandat sera placé sous celui de la non-violence.

‘’Aussitôt que j’ai été élu, j’ai réuni l’ensemble des membres de mon bureau pour leur faire part de mes préoccupations, dont l’éradication de la violence dans l’espace scolaire et universitaire qui demeure le maître mot. Mes camarades et moi, nous sommes prêts à tout pour avoir une école apaisée et plus performante. Aussi, nous avons besoin de gagner la confiance de nos camarades étudiants, nos parents ainsi que les autorités scolaires et universitaires’’, a-t-il fait entendre. Et de demander des conseils auprès du ministre.

‘’J’exprime ma grande joie de vous recevoir ici chez vous’’, c’est en ces termes que le ministre Keita a souhaité la bienvenue à ses visiteurs du jour.

Il a ensuite félicité de vive voix le Secrétaire Général Siriman et l’ensemble des membres de son bureau pour la confiance placée en eux. ‘’Je vous remercie pour la bonne tenue du congrès du 14 mars, sans violence. De par la même occasion, je vous souhaite de vite finir avec vos études et de servir votre pays. Toutefois, vous devez vous démarquer de ceux qui préfèrent le diplôme à la connaissance. Notre rôle n’est pas de vous dire ce que vous voulez entendre, mais plutôt de vous dire ce qui est mieux pour vous. Pendant qu’on est étudiant, la seule chose qu’on vous demande est d’étudier. Rien de plus ni moins. Si vous avez de l’expertise, on aura forcément besoin de vous’’, a-t-il mentionné.

Aux dires du ministre Keita, de plus en plus dans nos écoles, les plus violents sont craints, ils passent même en classe supérieure sans niveau. Pourtant, ils n’auront rien à faire après leurs études que de prendre du thé dans la rue.

‘’Mon souhait est que vous ne vous grattez pas la tête devant des étudiants qui ont fait les plus célèbres universités du monde, cela ne pourrait être possible que si vous bannissez la violence et de travailler avec abnégation’’, a-t-il dit. Et de clarifier que le département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sous son leadership ne saurait tolérer certaines pratiques dégradantes. À l’en croire, n’importe quel étudiant qui sera retrouvé avec des armes à l’université sera présenté au Procureur qui décidera de son sort.

Le ministre a donné l’assurance qu’il fera de son mieux pour accompagner les bonnes initiatives de l’Aeem. Il a également profité de l’occasion pour expliquer aux responsables de l’Aeem qu’une série de formation leur sera destinée dans les jours à venir.

Cellule Com MESRS

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp: 👇

👉 Groupe 1 👉 Groupe 2 👉 Message Direct

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*