Mali : le parti de Issa Kaou N’DJIM, l’ACRT, appelle à sa libération immédiate et sans condition

L’appel citoyen pour la réussite de la transition (ACRT PARTI FASO KA WELE) informe l’opinion nationale et internationale que son Président, M. Issa Kaou N’DJIM, par ailleurs 4ème Vice-Président du Conseil National de Transition (CNT) a été interpellé à son domicile sis à Lafiabougou Taliko, hier mardi 26 octobre 2021 aux environs de 19h sur instruction du procureur de la commune IV.

L’ACRT condamne cette interpellation avec la plus grande fermeté et appelle à sa libération immédiate et sans condition.

La liberté d’expression et d’opinion est le fondement de toute démocratie.

L’ACRT réaffirme son soutien à son président Issa Kaou N’DJIM et lance un appel à ses militants de rester mobilisés.

Secrétaire Général

Soya Djigué

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

1 Commentaire

  1. On va vers un régime fasciste où la liberté d’opinion ne sera plus admise. C’est la mort annoncée de la démocratie malienne. On n’a passé tout le temps à critiquer, invectiver AOK, ATT et IBK sans personne ne soit mise en prison. Aujourd’hui, c’est un des ponte du M5-RFP qui se retrouve incarcéré pour le seul fait d’avoir dénoncé l’expulsion hasardeuse du représentant de la CEDEAO et l’incompétence de Choguel Kokala Maiga. C’est inadmissible.
    Je n’ai jamais partagé les points de vue de cet amateur entré en politique par le biais de la religion musulmane, mais je ne suis pas d’accord avec son arrestation. Car la liberté d’expression est sacrée en démocratie. Il doit être libre de dire ce qu’il pense de la façon de canaille dont le pays est dirigé depuis l’arrivée de Choguel à la primature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*