Mali : L’EIGS à nouveau à l’offensive contre le JNIM

Lors d’une opération menée avec l’armée nigérienne, Barkhane a appréhendé de hauts cadres de l’EIGS. Ce coup dur pour la filiale Daeshi n’a semble-t-il pas altéré sa volonté d’expansion, en profitant d’une faiblesse actuelle de la Katiba Macina, et afin de reprendre du terrain au centre du pays.

Preuve que la coopération entre la France et les autres forces Sahéliennes continuent, une opération conjointe entre Barkhane et les FAN a permis, le 15 juin dernier, l’arrestation de quatre responsables de l’EIGS dans la région de Ménaka. Parmi ceux-ci se trouvaient Rhissa Al Sahraoui, Khattab Al Mauritani, spécialiste IED, et Abou Dardar, cadre aguerri, tous trois présentés comme des hauts cadres de l’organisation et proche du chef du mouvement, Abou Walid Al Sahraoui.

Quelques jours plus tard c’est un autre cadre Mahmoud Ag Baye, membre influent de l’organisation, qui aurait été tué dans la même zone. Menacée dans sa zone refuge du Liptako, l’EIGS semblerait toutefois conserver ses ambitions territoriales et profiterait de la faiblesse actuelle du groupe terroriste rival de la Katiba Macina pour regagner le terrain perdu à l’Ouest il y a quelques mois.

En effet, depuis plusieurs semaines un chaos ambiant semble régner au sein de la Katiba Macina. Des tensions se feraient ressentir entre hauts cadres allant même jusqu’à provoquer l’éviction de certains membres influents dans un contexte de désorganisation du groupe où l’absence de son leader, Amadou Kouffa, interroge.

Il ne fallait surement pas plus pour que l’EIGS y voit une opportunité afin de lancer son offensive. Ainsi des sources locales rapportent des combats, récents et particulièrement violents, près de Gossi entre les deux entités terroristes. Au cours de ceux-ci, les membres du JNIM auraient subi de lourdes pertes. Bien que n’étant pas la zone d’action initiale des hommes de la Macina, le Gourma constitue une zone tampon dans laquelle les deux entités terroristes se livrent régulièrement à des joutes mortelles au milieu des populations.

L’EIGS, après avoir subi de lourdes pertes ces derniers semaines, semble pourtant vouloir jouer son va-tout afin de conquérir de nouveaux territoires. Il est malheureusement fort à parier qu’une nouvelle fois les civils payeront le prix fort de ces combats entre djihadistes.

Idrissa Khalou

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*