Mali : Les 24 cas de tentative de déstabilisation de la transition Malienne

1_ Tentative d’assassinat du président de la transition le colonel Assimi Goita lors de la prière de la fête de Tabaski à la grande mosquée de Bamako en 2021.

2_ l’ invention en toute pièce de l’existence de mercenaires wagner au Mali par les autorités Françaises et les médias français avec pour objectif la mise en œuvre de la doctrine R2P ( se donner la responsabilité de détruire le Mali) comme ce fut le cas en IRAK et
en Libye.

3_ la déclaration unilatérale du président français Emmanuel Macron d’arrêter les patrouilles conjointes des forces Barkhane et takuba avec les FAMa à la date du 3 juin 2021.

Cette déclaration non seulement constitue une violation du traité de coopération militaire dans son article 26 mais aussi visait un objectif de déstabilisation en laissant le champ libre aux terroristes.

4 _ La déclaration unilatérale également du président français Emmanuel Macron suspendant la coopération de défense entre le Mali et la France en violation de l’article 26 du même traité à la date du 10 juin 2021 dans l’instinct grégaire de la déstabilisation sous forme de chantage.

5_ Le blocage du seul avion casa de transport à l’epoque par les USA à travers la complicité de la France .
L’objectif était d’empêcher de ravitailler les régions nord du Mali pour affaiblir les FAMa.
Le prétexte fallacieux avancé était l’utilisation des mineurs dans l’armée malienne ce qui constitue un mensonge de bonne facture.

6_ L’ingérence du représentant de la CEDEAO au Mali à travers ses soutiens de toutes natures aux politiciens qui desavouent la transition au Mali.
Ce qui justifie son renvoi de la République du Mali.

7_ L’ingérence de l’ambassadeur de la France aux affaires internes du Mali en violation de la convention de Vienne .
Cet ambassadeur était devenu le chef d’orchestre pour l’organisation d’un coup d’Etat au Mali.
L’ambassade de France était devenu un lieu de rencontre de tous les détracteurs de la transition, nous rappelant ainsi le scénario du coup d’Etat contre Moussa Traore en 1991.
Il fut également renvoyé à sa grande surprise conformément à l’article 9 de la convention de Vienne.

8_ Les déclarations incendiaires, menaçantes et criminelles des autorités Françaises à l’endroit des autorités Maliennes de la transition pour les discréditer aux yeux du monde dans l’idée d’avoir une solidarité autour de la France pour détruire notre pays, le Mali.

9_ les déclarations ciblées de certains chefs d’Etat de la CEDEAO contre le Mali en violation du principe de non ingérence et du bon voisinage notamment le président Bazoum de la République sœur du Niger .
Ces déclarations qui soutiennent la France dans son objectif visait également la déstabilisation du Mali.

10_ le soutien indéfectible des chefs d’Etat de la CEDEAO à certains politiciens Maliens dressés contre la transition au Mali.
La côte d’Ivoire devient une retrouvaille pour la mise en œuvre des plans stratégiques de la déstabilisation de la transition.
La déclaration d’une figure inconnue au Mali s’autoproclamant président de la transition sur le territoire Ivoirien et la conversation téléphonique entre le président Ivoirien et l’ancien premier ministre du Mali Boubou Cissé ayant pris la tangente sur l’évolution de l’embargo sur le Mali en dit long.

11_ les premières sanctions de la CEDEAO interdisant le voyage aux autorités de la transition et le gel de leurs avoirs.
Ces sanctions avaient un objectif d’isolement des autorités Maliennes de la transition accordant un voyage en toute liberté aux détracteurs de la transition qui ont profité de leurs séjours en France pour mettre en place une nouvelle stratégie de communication pour démoraliser le peuple.

12_ Les sanctions économiques illégitimes, illégales et criminelles qui constituent plutôt une punition et non une sanction car violent les textes mêmes de la CEDEAO.
Ces sanctions visaient la syrisation et la palestinisation du Mali .

13_ Les manipulations des organisations internationales par la France contre le Mali visant également son isolement.

14 _les mensonges médiatiques des médias français RFI et France24 dans l’objectif de créer la psychose opérationnelle de communication soutenant le mensonge des autorités françaises et certains élites politiques français.
Ces manœuvres visaient la démoralisation du vaillant peuple malien dans son élan de soutien à la transition.

15_ la confirmation des chefs d’Etat de la CEDEAO de l’existence d’une société privée russe opérant au Mali et la préparation de la force en attente de la CEDEAO confirmée par la réunion des chefs d’Etat major de la CEDEAO.

16_ la déclaration unilatérale du président français Emmanuel Macron mettant fin à la coopération militaire entre le Mali et la France à la date du 17 février 2022 pour un délai de retrait de 6 mois.
Cette déclaration traduit la trahison flagrante avec une intention avérée d’occuper le territoire malien sans rien faire mais préparant le terrain à la force d’attente de la CEDEAO.

18_ Le refus de la CEDEAO de mettre en application la décision de sursis des sanctions économiques prononcé par la cour de justice de L’UEMOA en violation des textes et des lois de la CEDEAO et de l’UEMOA.
Encore une fois pour maintenir le peuple dans la souffrance.

19_ la suspension des appuis de la Banque mondiale et du FMI en lien avec la sanction économique empêchant le Mali d’honorer à ses engagements est de nature à décourager les investisseurs à intervenir au Mali pour davantage l’isoler.

20_ L’assassinat des Mauritaniens dans l’optique d’attribuer la responsabilité aux FAma pour créer un conflit entre le Mali et la Mauritanie.

21_ la violation de la convention du G5-Sahel par le président Roi de la transition Tchadienne qui a été intronisé par le président Emmanuel Macron dans sa démocratie à géométrie variable.
Donc l’utilisation de l’organisation G5-Sahel comme instrument de déstabilisation du Mali d’où le communiqué du retrait du Mali de la dite organisation.

22_ les violations à répétition de l’espace aérien du Mali par les avions militaires français dans l’optique de l’espionnage et de l’escroquerie sans parler du comportement honteux de l’armée française se comportant en journaliste reporter à GAO.

23_ Les accusations mensongères contre les FAMa après la victoire historique, emblématique et héroïque des forces de sécurité et de défense du Mali sur les terroristes à Mourrah( foyer des terroristes reconnu de tous au Mali).
Ces accusations visaient un Cantonnement des FAMa et la destruction de la flotte aérienne de l’armée.

24_ la tentative de coup d’Etat manqué du 12 Mai 2022 qui était soutenu par la force en attente de la CEDEAO, les mercenaires français, certains éléments de l’administration, certains politiciens et certains activiste. Les enquêtes et les auditions sont en cours pour plus de détails.

Honorable Aboubacar sidick Fomba président du parti ADEPM, membre du CNT, 1er vice président, porte-parole, et président de la commission scientifique du collectif pour la refondation du Mali « COREMA  »

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*