Mali: Qui est le Contrôleur Général Soulaïmane Traoré, le nouveau Directeur Général de la Police ?

Né le 13 novembre 1963 à Kidal au Mali, le Contrôleur Général de Police Soulaïmane TRAORE est diplômé de l’Institut National des Hautes Etudes de Sécurité de Paris, (INHES).

En 2004, il obtint un D.E.A de Droit Privé général à la Faculté des Sciences Juridiques et Economiques du Mali en collaboration avec l’’Université de Paris X (Nanterre). De 1997-1998, il a été major de la 49ème promotion africaine de l’’Ecole Nationale Supérieure de Police (ENSP) à Saint-Cyr-au-Mont-D’or. La même année il décrocha le diplôme de l’’Ecole Nationale d’’Administration du Mali, spécialité Sciences juridiques avec Mention Bien et Major de sa promotion.

Le nouveau DG de la Police Nationale était précédemment Membre de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF), d’Avril 2014 à Décembre 2020. Rappelons qu’en 1990 il avait eu le diplôme d’officier de Renseignements à Moscou, (URSS). Le Contrôleur Général TRAORE fut également Conseiller à l’’Ambassade du Mali à Paris (France) de Décembre 2004 à Juin 2012. Le Contrôleur Général Soulaïmane est depuis 2018 formateur en Investigations financières du Département américain à Accra (Ghana).

Le nouveau patron de la Police été Co-président du Groupe de Travail sur l’Evaluation et de la Conformité (GEC) du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent ; Expert à la Conférence Internationale sur le Financement du Terrorisme à Paris (France) en Avril 2018 ; Coordinateur de l’Evaluation Nationale des Risques de Blanchiment de Capitaux et du Financement du Terrorisme au Mali par décision du Président de la CENTIF ; Expert à l’Atelier régional sur le Financement du terrorisme à Rabat (Maroc) ; Formateur ONUDC en Enquêtes financières.

Le Contrôleur Général TRAORE a également participé à beaucoup de formation nationale et internationale dont la Formation d’Evaluateur du GIABA pour le Second cycle des Evaluations mutuelles LBC/FT des pays de la CEDEAO, à Accra (GHANA) du 20 au 24 mars 2017 et le Stage de formation à l’Académie du FBI aux Etats-Unis en 2003 sur le thème : les Techniques d’enquête sur les grandes Affaires et les stratégies de lutte contre le terrorisme international.

Le nouveau Directeur Général de la Police Nationale a précédemment servi comme Adjoint aux Commissaires du 1er, 4ème Arrondissement de Bamako et à la police de l’Air et des Frontières (Aéroport International de Bamako Modibo KEITA-Senou) de 1999 à 2002. Il fut également Chef de la Section Police Judiciaire du Commissariat du 7ème Arrondissement de Bamako. De 1989 à 1991 il est détaché à la Direction Générale de la Sécurité d’Etat (DGSE). Le premier responsable de la Police également a servi au Protocole de la République de 1991 à 1998.

Chevalier de l’Ordre National du Mali depuis décembre 2018, le Contrôleur Général de Police Soulaïmane TRAORE a fait quelques publications, études et recherches notamment « Le doute pénal favorable à la manifestation de la vérité judiciaire » et « L’application de la criminalistique par la Police au Mali ». Il parle le Soninké, le Bamanan, le Français et l’Anglais.

Les missions urgentes du Contrôleur Général Soulaïmane TRAORE

Nommé par le Conseil des ministres du 23 décembre 2020, le nouveau Directeur Général de la Police Nationale, le Contrôleur Général de Police Soulaïmane TRAORE, hérite de dossiers dont le caractère urgent n’est nullement à discuter. A cet effet, il lui faut des mesures aussi fortes efficaces que rapides, pour satisfaire les populations, confrontées à une insécurité grandissante et au terrorise dans les grands centres urbains. Pour cela, sans doute, le nouveau DG doit faire sienne, l’ouverture nécessaire pour composer avec les autres forces.

Le nouveau Directeur Général ne se méprend pas des urgences qui l’attendent. Il place au rang de priorité, « la prise en compte de la satisfaction de la population par des actions d’influence fortes contre l’insécurité et le terrorisme ». Et le nouveau patron insiste : « ce sera avec l’appui des autres forces ». Les priorités que le nouveau DG se donne consistent à « assurer une sécurité de proximité des personnes et des biens ; changer la perception que la population a de la Police nationale ».

« Nous allons tous redynamiser. Nous n’allons pas refonder la police, mais nous allons nous appuyer sur ses acquis pour nous projeter en avant. Ceci est la condition sine qua non pour éradiquer le crime, la criminalité, la délinquance pour endiguer les actions terroristes et pour mettre fin à tous les trafics, les trafics de tous ordres, trafic d’armes, trafic de drogue qui minent le pacte social malien. Nous avons besoin de votre accompagnement la presse parce que, comme vous le savez si, on ne communique pas, il y’a des bruits, des fausses rumeurs, des fausses nouvelles qui entourent inévitablement les actions de la police nationale. Nous devons vous donner la bonne information sans porter préjudice à la protection du secret de l’information » a déclaré le Contrôleur Général Soulaïmane TRAORÉ.

Le nouveau responsable de la Police vise une nouvelle approche de la question syndicale à la Police Nationale : « la nouvelle approche sera fondée sur un partenariat fécond, un dialogue franc et direct, sans complaisance ». Le Policier peut travailler tout en revendiquant. « Le Policier doit être bien formé, respectueux des droits humains menant à bien sa mission », indique le nouveau Directeur Général de la Police Nationale.

Cellule de communication de la police nationale du Mali

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*