Mali : Réflexion sur comment faire bénéficier les communes locales des opportunités de l’activité minière

Le Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, M. Lamine Seydou Traoré, a présidé ce matin dans la salle du CNPM, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de réflexion sur les opportunités de l’activité minière au profit des communautés locales.

La session regroupe les maires des communes des zones minières, des présidents de conseils de Régions et de Cercles, des représentants d’ONG, des services techniques de l’Etats ainsi que des partenaires techniques et financiers.

Elle a pour objectif d’amener les acteurs du secteur minier, notamment les collectivités, à mener une réflexion sur l’amélioration de la gouvernance du processus de planification communale en vue d’une meilleure utilisation des revenus miniers.

L’atelier permettra, entre autres, de sensibiliser les élus sur l’importance de la planification des revenus miniers dans les PDESC, de partager les informations sur les opportunités d’affaires liées à l’activité minière, ou encore d’aider à mettre en œuvre un mécanisme de planification et de financement du développement communautaire.

Le Mali est un pays riche en ressources naturelles et se classe parmi les 5 premiers producteurs d’or en Afrique. Le secteur minier contribue significativement aux objectifs de développement durable et constitue un domaine prioritaire d’appui politique de la part du gouvernement.

Les recettes du secteur minier représentent 10% du PIB, 40% des recettes fiscales et plus de 70 % des recettes d’exportation.

Malgré ce potentiel important, la performance du secteur minier est inférieure aux attentes. Cette situation s’explique par la faible diversification de la production de minéraux, la faible transparence des revenus miniers et la gouvernance, le faible niveau d’intégration de l’activité minière à l’économie locale en terme de création d’emploi, de promotion de la sous-traitance et de la fourniture locales. A cela s’ajoute le fait que le secteur de l’exploitation minière artisanale reste non organisé et peu encadré avec pour conséquence une dégradation considérable de l’environnement.

Pour corriger cette lacune, l’Etat du Mali a obtenu le soutien financier de l’Association Internationale de Développement du Groupe de la Banque mondiale pour mettre en œuvre, en 2019, le Projet de Gouvernance du Secteur des Mines (PGSM) sur une période de 5 ans afin de concrétiser de la vision des Autorités de faire du secteur des mines le moteur de développement socio-économique du pays.

Il s’agit, entre autres, d’améliorer la contribution du secteur minier aux objectifs de croissance à long terme en mettant l’accent sur la croissance et la diversification de la production minière, une gouvernance améliorée et des revenus tirés de l’extraction, ainsi que le développement économique local induit par le secteur minier. C’est tout le sens du présent atelier.

Ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*