Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique/Gouvernance

Mali – Russie : un protocole d’accord pour des centrales solaires de 150 MW chacune avec stockage à Bougouni et à Sanankoroba

Construction des centrales d'énergies renouvelables au Mali par la société NOVAWIND de la Fédération de Russie : un protocole d'accord pour des centrales solaires de 150 MW chacune avec stockage à Bougouni et à Sanankoroba au cœur des échanges.

Le ministre de l’Economie et des Finances M. Alousséni SANOU a présidé, le jeudi 07 mars 2024, la réunion de restitution de la mission effectuée au Mali par les représentants de la société NOVAWIND de la Fédération de Russie qui a séjourné au Mali en vue de poursuivre les discussions sur la construction de deux centrales solaires de 150 MW chacune avec stockage (à Sanankoroba et à Bougouni).

C’était en présence du ministre des Mines, Pr Amadou Keïta et de la ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina SISSOKO, du ministre de l’Industrie et du Commerce M. Moussa Alassane DIALLO.

Cette rencontre est la suite des différentes missions ministérielles effectuées en Russie en vue de trouver des partenariats dans divers domaines, dont celui sur des énergies renouvelables afin de permettre au Mali de satisfaire son autosuffisance en production d’énergie.

C’est dans ce cadre que des échanges avec la société Novawind ont permis d’envisager la réalisation de deux centrales solaires. Une centrale de 150 mégawatts à Bougouni et une autre de 150 mégawatts à Sanankoroba. Au cours de leur visite au Mali, l’équipe technique de la société Novawind a effectué une visite de terrain à Sanankoroba et à Bougouni avant de procéder aux échanges techniques avec les autorités pour déterminer les conditions financières.

Selon le ministre de l’Économie et des Finances, la société Novawind a confirmé qu’elle était disposée à réaliser la centrale de Bougouni dans un délai d’exécution de 12 mois et ensuite celle de Sanankoroba .

« Nous devons à partir de la fin de ce mois, nous retrouver pour discuter des conditions financières et signer des accords pour que dans un délai de 12 mois, nous puissions avoir la production de cette centrale. Il faut rappeler qu’aujourd’hui, 70 % de la production d’énergie du Mali provient du thermique. Ce qui est extrêmement coûteux et pèse fortement sur l’équilibre financier de la Société Énergie du Mali (EDM-SA). C’est pourquoi, le gouvernement est en train de s’activer pour trouver des solutions alternatives au tout thermique » a expliqué le ministre Alousséni Sanou.

En reconnaissance de ses efforts en faveur du Mali, le président de Swiss Invest Company SA, M. Rafael Gimalov, a été décoré au nom du Président de la Transition par le ministre de l’Économie et des Finances, comme Chevalier de l’Ordre national du Mali à titre étranger.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page