Mali : « Si les conditions de l’URD sont acceptées, c’est par devoir et esprit patriotique que nous allons apporter notre contribution à la réussite de la transition en participant pleinement au gouvernement »

Chers amis,
Depuis la sollicitation de l’URD par les Autorités de la transition en vue de la formation du nouveau gouvernement beaucoup d’analyses sont faites sur les réseaux sociaux.

Je voudrais contribuer à l’éclairage de la lanterne de mes lecteurs.

L’URD est un parti politique créé en juin 2003 par des hommes et des femmes du Mali sous le leadership de feu Soumaïla CISSÉ pour conquérir le pouvoir d’Etat en vue de l’exercer pour le bien être des maliens et la prospérité du Mali par la mise en œuvre de sa vison traduite en programme.

Du 04 septembre 2013 au 18 août 2020, nous avons volontairement inscrit l’action de notre parti dans l’opposition républicaine et démocratique. Et je pense que nous avons animé cette opposition, dont notre Président feu Soumaïla CISSÉ était le charismatique et l’emblématique Chef, avec sérieux et patriotisme.

Ce choix d’assumer l’opposition était logique et consécutif aux élections présidentielles qui ont opposées notre Président au vainqueur au deuxième tour sur plus de 20 candidats, donc d’un Président issu des urnes.

En 2019, à la suite de la démission du PM, les autorités d’alors ont sollicité notre Président pour la mise en place d’un gouvernement de large ouverture, proposition que notre Président n’a pas refusé mais qui a demandé l’élaboration et la cosignature d’un accord politique au préalable comme garantie. La première mouture de cet accord fut écrite par notre Président et soumis au PR. Mais feu Soumaïla suite à des constats de manque de volonté mettant en mal la confiance nécessaire à une participation de l’opposition a avec certains de nos camarades de l’opposition décliné l’offre.

Par contre la sollicitation des autorités actuelles du Mali intervient dans une période de transition donc pas de tendance majorité-opposition. Et mieux que ça notre Président dans sa dernière sortie publique lors d’une rencontre avec les maliens résidents au Niger à clairement demandé à tous les maliens d’œuvrer à la réussite de cette transition pour la survie du Mali.

Et le Pr Salikou SANOGO, à la suite de son entretien avec l’émissaire du PM, a réuni les cadres du parti pour échanger sur la question. A la suite de ces échanges il a été décidé de proposer aux autorités un document contenant les conditions de l’URD pour son entrée au gouvernement donc un accord politique, chose qui a été faite.

Aussi je voudrais dire ici que les problèmes auxquels sont confrontés les autorités de la transition ne peuvent et ne doivent être résumés en une question de volonté, nous estimons qu’elles ont besoin aussi d’autres compétences. Donc si les conditions de l’URD sont acceptées, c’est par devoir et esprit patriotique que nous allons apporter notre contribution à la réussite de la transition en participant pleinement au gouvernement.

Après avoir critiqué et proposé dans l’opposition nous voulons saisir cette opportunité pour aider le Mali à avancer tout comme notre bien aimé et feu Président aurait fait en toute démocratie de notre point de vue.
Et il n’y a aucunement lieu de parler de trahison du M5RFP car oui nous sommes au M5-RFP mais nous avons notre identité en tant que parti politique à l’écoute de ses militants.

Que Dieu bénisse le Mali.

Abdrahamane DIARRA
Président du Mouvement National des Jeunes de l’URD

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

Youtube

Facebook

Telegram

Twitter

LinkedIn

Instagram

TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*