Mali : Sidan Ag Hitta, l’homme qui rêvait de devenir chef d’Ansar Dine

Suite à l’échec cuisant de la tentative d’attaque à Aguelhok, la rumeur court pour savoir qui est l’instigateur véritable de ce fiasco. Initialement Iyad Ag Ghali semblait être à l’origine de cette opération. Pourtant, depuis quelques jours c’est un autre nom qui revient de façon récurrente : Sidan Ag Hitta. Ce serait en effet Sidan Ag Hitta, surnommé « l’émir de Kidal », chef des opérations d’Ansar Dine et proche d’Iyad Ag Ghali qui aurait préparé et dirigé l’attaque.

Un proche qui en réalité ne le serait plus tant que ça. Depuis quelques mois de fréquentes informations mentionnent les tensions entre les deux dirigeants terroristes. Ag Hitta, qualifié d’arriviste violent par une partie de la communauté touarègue, estimerait que le vieux Iyad, le plus souvent terré en Algérie, n’est plus en mesure de diriger Ansar Dine et qu’il manque d’autorité. Ces reproches auraient poussé Sidan Ag Hitta à agir de son plein gré et d’attaquer le camp d’Aguelhok sans l’aval de son chef.

Iyad Ag Ghali, offensé par la prise d’initiative sauvage de son subordonné et ulcéré par le résultat désastreux de l’attaque, voudrait ainsi l’évincer d’Ansar Dine.

Pas sûr que cette éviction soit du goût de Sidan Ag Hitta qui chercherait à prendre sa liberté et conduire ses combats comme il l’entend. Lui, dont l’ambition n’est autre que de prendre la place d’Iyad, c’est-à-dire devenir Calife à la place du Calife, rêve de prendre le contrôle d’Ansar Dine. Mais n’enterrerait-il pas trop vite le vieux Iyad ?

« Deux lions ne peuvent régner sur une même vallée ».

Boubacar SAMBA

@BoubaleSamba

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*