Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique/Gouvernance

Mali : Taillage des pierres fines et précieuses, une quarantaine de femmes en formation

Dans la foulée de la célébration de la journée internationale des droits des femmes célébrée le 8 mars, le Ministre des Mines, le Pr Amadou KEITA, était ce matin à l’unité de taillage des pierres fines et précieuses du Bureau d’Expertise, de l’Evaluation et de Certification des Diamants bruts où une quarantaine de femmes suivent une formation depuis plusieurs jours.

Ces femmes de différents âges sont ainsi initiées ou renforcent leur capacité, pour d’autres, aux techniques de taillage, de polissage et de sertissage des pierres précieuses et fines en vue de permettre leur autonomisation à travers la création d’entreprises ou d’activités génératrices de revenus. Elles sont venues de l’Association des Femmes Minières du Mali, (AFEMINE), de la Fédération des Femmes Minières du Mali, (FEMIMA) et de l’Alliance pour la Recherche et le Développement Intégré (ARDI).

Le Bureau d’Expertise, d’Evaluation et de Certification de Diamant Brut (BEEC), une structure de l’Etat spécialisé en gemmologie, entend ainsi contribuer à la promotion et au développement des autres pierres précieuses et fines grâce à l’appui financier de son partenaire, le Projet de gouvernance du secteur minier (PGSM).

Les pierres précieuses ou pierres fines du Mali sont exportées par des commerçants ou des associations faitières sans une connaissance réelle de pierres et leurs valeurs marchandes.

Cette pratique d’exportation massive des pierres vers les pays asiatiques contribue à une dévalorisation des pierres semi fines et constitue une perte pour l’économie du Mali.

Au Mali, les pierres sont rarement utilisées dans la bijouterie alors il existe un potentiel important de pierres fines et de nombreux bijoutiers. Ce manque de valeur ajoutée sur nos pierres est dû au manque de formation des acteurs du secteur et surtout de l’inexistence d’une stratégie réelle de promotion et développement de la filière des pierres fines.

Le projet soumis par le BEEC vise, après la phase d’identification et évaluation des pierres précieuses et fines du Mali, à appuyer la phase de transformation objet de la présence formation.

Le Ministre KEITA a exprimé l’importance que son département accorde à cette initiative visant à contribuer à l’autonomisation des femmes, à la création d’emplois mais également de richesse. Il s’agit de mobiliser toutes les énergies pour le bien-être de la femme indispensable à l’épanouissement de notre pays.

Ccom/M.Mines

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page