Mali: « Tapily a tué sa greffière. Il ne peut pas me convoquer à la justice car c’est avéré » (Mohamed Aly Bathily)

Bamako (Mali) – Mohamed Aly Bathily se joint au mouvement contre la corruption déclenché par Mamadou Sinsy Coulibaly. Ce 27 avril, l’ancien ministre de la justice s’est interrogé sur l’inaction des procureurs depuis les dénonciations de corruption visant le président de la Cour suprême Nouhoum Tapily.

Le candidat à la dernière présidentielle a par ailleurs accusé celui qui est à la tête de la plus haute juridiction du Mali de meurtre.

« Tapily a tué sa greffière en chef. Il ne peut pas me convoquer à la justice car c’est avéré », a-t-il affirmé.

Selon Mohamed Aly Bathily, c’est « l’inapplication des lois qui favorise la corruption ». Sinon, se demande-t-il, comment se fait-il qu’un homme accusé se corruption ne soit pas inquiété pendant que d’autres, pour des affaires de moeurs, soient immédiatement enfermés avant même leur procès ?
Mamadou Sinsy Coulibaly, le chef du Patronat, s’est donné pour nouveau combat de dévoiler la liste des cadres de l’État les plus corrompus du Mali. Après avoir taxé Nouhoum Tapily de « fonctionnaire le plus corrompu », celui-ci a porté plainte pour « outrage à magistrat et menace ». La première comparution de Mamadou Sinsy Coulibaly a été empêché par une foule de partisans.
Le président du patronat est tout à fait en conformité avec la loi, estime Mohamed Aly Bathily.

« C’est la loi qui autorise tout un chacun à dénoncer les corrompus. De cette manière, le procureur peut appeler les dénonciateurs et les présumés corrompus pour qu’ils s’expliquent », avance-t-il.

« C’est inconcevable que ce soit le dénonciateur qui soit inquiété », martèle-t-il avant de regretter l’inaction des procureurs dans l’affaire du « fonctionnaire le plus corrompu ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.