Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique/Gouvernance

Mali : Un jeune inventeur analphabète et un marionnettiste de talent reçus à la Primature

Yaya Coulibaly, marionnettiste de talent et Aldjouma Konaté un jeune inventeur analphabète, tour à tour reçus à la Primature

Deux immenses artistes, l’un au sommet de son art après une cinquantaine d’années de pratique, le second, un génial inventeur en herbe, ont été successivement reçus le lundi 22 janvier 2023 par le Premier ministre, Choguel kokalla Maïga, en présence du ministre chargé de la Culture, Andogoly Guindo.

Yaya Coulibaly, homme de culture, ardent défenseur de la culture et des valeurs africaines, est un marionnettiste passionné, présent sur la scène artistique nationale et internationale depuis plusieurs décennies. Héritier d’un art séculaire présent dans sa famille depuis 7 générations, il a consacré l’essentiel de sa vie à la recherche et à la pratique de la marionnette.

Auteur de plusieurs publications et d’un film documentaire de 52mn réalisé en 2006, Yaya a été récemment récompensé lors de la 24ème édition des Journées théâtrales de Carthage d’un trophée « d’hommage, de reconnaissance et même de réparation ». Un trophée dont la portée dépasse selon l’artiste bambara, celle d’un Grammy Awards.

Car au-delà du récipiendaire, il honore tout un pays, toute une nation, dont la culture est reconnue au niveau international. C’est ce trophée sous la forme de diplôme qu’il a été présenté au Premier ministre. Mais pas seulement. Car le marionnettiste a aussi présenté un livre à lui dédié, né de la collaboration entre Jean-Louis Sabo, professeur à la Sorbonne et le photographe Dany le Riche. L’ouvrage intitulé SogobÔ (littéralement Sortie des masques), retrace l’œuvre de Yaya Coulibaly grâce à des photographies de très grande qualité et des textes dont certains sont de notre compatriote Salia Mallé.

Aux dires de l’artiste qui se considère aujourd’hui comme « un soldat culturel », la crise identitaire que traverse notre pays, ne peut trouver sa résolution que dans le dialogue fraternel, le retour aux mécanismes traditionnels de prévention et de gestion des conflits. Et en cela, la marionnette dont les origines maliennes avérées, remonteraient au 3ème siècle avant JC, peut jouer un rôle capital.

Le second hôte du Premier ministre est un génial inventeur en herbe, se faisant appeler lui-même « réparateur multifonctionnel ». Accompagné par le Président de l’APCMM, le jeune Aldjouma Konaté, découvert lors de la 4ème édition du Salon international de l’Artisanat du Mali (SIAMA) en novembre-décembre dernier, était lui, venu présenter au Chef du Gouvernement le Premier Prix UEMOA de l’Innovation qu’il a remporté à cette occasion.

Grâce notamment aux modifications qu’il a apportées à une moto Jakarta en l’équipant entre autres, d’un poste télé, d’un poste radio, d’un lecteur USB, d’un chargeur de batterie de téléphone, d’un système de limitation de vitesse, d’un système antivol. Le tout piloté à distance grâce à la télécommande de la moto et aux applis installées sur son téléphone portable.

Le jeune inventeur qui a quitté l’école en 2ème année du primaire, a aussi transformé un groupe électrogène classique en changeant l’alimentation en carburant par du gaz butane, réalisant ainsi des économies substantielles. Il rêve aujourd’hui d’un atelier bien équipé et de formations adaptées pour donner libre cours à son talent.

Le Premier ministre lui a conseillé de monter un projet ambitieux et viable qui sera soumis au ministre en charge de l’Entreprenariat et de la Formation professionnelle.

CCRP

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page