Mali : un soldat français tué lors d’une opération conduite par la Force Barkhane dans le Gourma

Paris, le 24 septembre 2021 – Opération Barkhane – Mort au combat du caporal-chef Maxime Blasco

Le 24 septembre, le caporal-chef Maxime Blasco, du 7ème bataillon de chasseurs alpins de Varces, est mort au combat au cours d’une opération de reconnaissance et de harcèlement conduite par la Force Barkhane dans le Gourma malien, au Sud-Est de N’Daki, dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso.

Des éléments d’un groupe armé terroriste ont été détectés par un drone Reaper tôt dans la matinée, dans la forêt de N’Daki. Une patrouille de deux hélicoptères d’attaque a été rapidement engagée pour les neutraliser.

Un groupe de commandos de la force Barkhane, appuyé par les deux hélicoptères d’attaque et renseigné par un drone Reaper, a ensuite été déployé au sol pour reconnaitre la zone d’engagement.

Après avoir entamé sa reconnaissance, le groupe de commandos a été pris à partie à courte distance par d’autres éléments du groupe armé terroriste. Au cours de cette action, le caporal-chef Maxime Blasco, a été touché par un tireur embusqué, qui a été neutralisé par les commandos. Très grièvement blessé, le caporal-chef Maxime Blasco a rapidement succombé à ses blessures.

Le chef d’état-major des armées salue la mémoire du caporal-chef Maxime Blasco qui s’était, à plusieurs reprises, brillamment illustré lors de ses précédents engagements au Mali.

Les armées françaises poursuivent le combat, avec détermination, contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne, aux côtés de nos partenaires sahéliens, avec l’appui de nos alliés européens et américain.

Armée française

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*