Mali : Une justice à deux vitesses ?

Alors qu’un suspect a été interpellé à peine quelques heures après l’assassinat de Sidi Brahim Ould Siddati, preuve de la réactivité des forces de sécurité maliennes, comment expliquer le statu quo qui persiste dans l’affaire d’Aguelhok ?

En effet, comment se fait-il que deux semaines après l’attaque ayant coûté la vie à quatre casques bleus tchadiens au nord du Mali, l’enquête demandée par l’ONU semble toujours au point mort ?

Comment expliquer que, malgré les preuves qui confirment la participation de membres de la CMA dans l’attaque d’Aguelhok, aucune investigation sérieuse ne soit en cours?

Serait-on face à une justice à deux vitesses dans laquelle certaines personnes ou certains groupes (signataires !) impliqués restent protégés ? Peut-on tolérer qu’il y ait deux poids deux mesures dans un pays ou la paix est sans cesse remise en question ?

Ibrahim Keita

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*