Mali : Une opération de sauvetage des FAMa permet de récupérer des chinois otages des terroristes

Image d'illustration

Communiqué du Chef d’Etat-major Général des Armées | Le Chef d’Etat-major Général des Armées porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’une opération de sauvetage des ressortissants chinois, enlevés lors de l’attaque contre l’entreprise COVEC le 17 juillet 2021 a été conduite avec succès, ce lundi 1er novembre 2021 par les Forces Armées Maliennes.

Ainsi, une action combinée et cordonnée entre les forces terrestres et aériennes FAMa sur la base de recoupements d’informations s’est soldée par la localisation et la récupération des trois otages, qui par leur courage, s’étaient échappés du contrôle de leurs ravisseurs hier dimanche 31 octobre 2021.

Le Chef d’Etat-major Général des Armées salue la bravoure et la pugnacité de ces otages dont les pronostics vitaux ne sont pas engagés, bien qu’éprouvés par les trois mois et demi de captivité. II exprime ses vives reconnaissances à l’endroit des personnes anonymes de bonne volonté qui ont fortement contribué à la libération de ces otages. Il renouvelle la reconnaissance des FAMa aux populations pour leurs appuis constants auprès des Forces de Défense et de Sécurité dans la réussite de leurs missions régaliennes,

Enfin, Il félicite les FAMa pour leur promptitude et leur engagement sans faille en faveur de la paix et de la sécurité des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national

Bamako, le le novembre 2021

Le Directeur de l’Information et des Relations Publiques des Armées

P/O le Directeur Adjoint

Colonel Mariam SAGARA

Chevalier de l’Ordre National

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

1 Commentaire

  1. Vive les Famas. Mais on aurait souhaité la neutralisation des ravisseurs. Tout, dans le communiqué, laisse à croire que les otages se sont libérés par eux-mêmes et ont ensuite été récupérés par les Famas, probablement auprès des populations de bonne volonté.
    « Opération aéroterrestre me semble trop ronflant pour décrire une telle opération où il n’y a apparemment même pas eu de combat. Une armée ne doit pas verser dans ce travers communicationnel. ça la discrédite aux yeux des connaisseurs. Même dans la guerre des communications, il y a un savoir faire. Car le cas de scoop, surtout en en matière militaire, est banni. Il faut du concret, du palpable.
    Dire cela n’enlève rien à la vaillance des Famas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*