Mopti : la MINUSMA dote les Forces de sécurité de nouveaux postes d’accueil grâce au fonds fiduciaire

Les unités de la Police, la Gendarmerie et la Garde nationale maliennes de la région de Mopti ont, depuis le 10 novembre 2020, des locaux additionnels fraîchement construits, électrifiés et équipés de blocs sanitaires, matériels bureautiques et moyens roulants. La Police des Nations unies (UNPOL) au sein de la MINUSMA a implémenté ce projet de renforcement de capacités des Forces de Sécurité maliennes (FSM) qui s’inscrit dans la mise en œuvre de la stratégie opérationnelle sur la police de proximité dans la région de Mopti.

« Plus que jamais, nous savons que les menaces sont réelles, avec les évènements que notre pays a connus. Sans nul doute, ce projet vient renforcer les capacités fonctionnelles des Forces de sécurité. C’est pour cela que nous nous engageons plus que jamais à soutenir les Nations Unies dans ses efforts d’amélioration des capacités régionales pour mitiger les menaces, » a indiqué le maire-délégué, M. Kounja Tamboura.

Ce dernier, à l’entame de ses propos, a fait observer une minute de silence à la mémoire de l’ancien président malien, feu Son Excellence Amadou Toumani Toure (ATT), dont le décès est survenu le jour de la remise officielle de ce projet de renforcement des capacités des FSM dans le cadre de la police de proximité dans la région de Mopti. C’est justement au poste de Police situé au quartier baptisé en son nom, ATTbougou (village d’ATT en bambara), qu’a eu lieu la cérémonie officielle de remise de ce projet de renforcement de capacités des FSM dans le cadre de la mise en œuvre de la police de proximité dans la région de Mopti.

« La sécurité n’a pas de prix, mais elle a un coût. Si Mopti a besoin de quelque chose aujourd’hui, c’est la sécurité. Et ce projet s’inscrit dans cette droite ligne, surtout dans un quartier aussi sensible que ATTbougou. Cet appui de l’Allemagne, à travers la MINUSMA raffermira, à coup sûr, la confiance entre les FSM et les populations », a déclaré M. Moulaye Hassan Haidara, qui a représenté le Gouverneur de Mopti à la cérémonie.

Il faut comprendre qu’ATTbougou est limitrophe à de vastes champs cultivés uniquement pendant l’hivernage. Abandonnés presque huit mois durant l’année, ces terrains deviennent parfois le repère de fauteurs de troubles.

En mars 2017, dans le souci d’apporter de meilleures de réponses aux défis sécuritaires dans la région de Mopti, l’Etat malien a ainsi adopté, le Plan de sécurisation Intégrée des Régions du Centre (PSIRC), au niveau de toutes les instances de sécurité du pays. Dans cette même veine, la Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, à travers sa Direction régionale de la Police nationale à Mopti, a sollicité l’appui de la Mission onusienne au Mali, pour aider à la restauration de la confiance entre les FSM et les populations, à travers ce projet revêtant la double facette.

Il s’agit d’abord de renforcer les capacités des FSM mais aussi, de sensibiliser les civils sur le concept de police de proximité. En soutien à ce plan de sécurisation et en conformité avec son mandat, UNPOL a appuyé le gouvernement du Mali dans la mise en œuvre de la police de proximité. Cette dernière constitue une priorité majeure pour pallier, entre autres, le déficit de communication entre les populations et les Forces de sécurité, identifié par les deux entités comme étant l’un des obstacles à franchir pour renforcer la sécurité des populations dans la région.

440 emplois temporaires créés, grâce au financement de l’Allemagne

De ce constat est né ce projet réparti en quatre volets, financés par la MINUSMA pour plus de 86,9 millions de francs CFA, grâce à la contribution de l’Allemagne versée aux Fonds Fiduciaires des Nations unies en appui à la paix et la sécurité au Mali. Mis en œuvre par la section de Projets du pilier développement de la UNPOL, il a permis de créer 440 emplois temporaires au profit de la main-d’œuvre qualifiée et non-qualifiée embauchée pour les travaux de construction et de réhabilitation au niveau des postes d’accueil respectifs du commissariat de Police et de la Gendarmerie à Sévaré.

Dans son premier volet, ce projet de renforcement des capacités techniques et opérationnelles des FSM porte sur la réhabilitation et l’équipement du poste de police de proximité de la Police nationale à Sévaré, plus précisément dans le quartier ATT-Bougou. Le deuxième volet concerne la construction et l’équipement du Poste de police de proximité de la Gendarmerie nationale située dans l’enceinte de la Brigade des Recherches de Sévaré. Cette dernière a aussi été dotée d’un lot important de matériels de police technique et scientifique, et informatiques.

Le volet suivant est relatif à l’équipement en matériels roulants de la Garde nationale. Additionnellement aux postes d’accueil construits avec blocs sanitaires, ces trois instances de sécurité ont reçu un lot de 18 motos, dont sept au profit de la Garde nationale, y compris des radios de communication, des groupes électrogènes, du mobilier de bureau, des imprimantes, des lampes torches, des imperméables et autres kits.

Enfin, au dernier volet, s’ajoute une campagne de sensibilisation sur le rôle et l’importance de la police de proximité, d’abord au profit des FSM, puis à l’endroit des élus locaux, des autorités administratives, des populations, de la société civile, et des leaders traditionnels, à travers des rencontres et des émissions interactives sur les radios locales, en langues nationales, et diffusées dans plusieurs cercles de la région, en particulier dans les villes de Mopti, Sévaré, Bandiagara et Djenné. Dans le même esprit, ont été formés des points focaux parmi la population civile et les FSM qui servent désormais de relai au niveau des huit cercles de la cinquième région administrative du Mali.

« La police de proximité est une priorité pour le centre »

Ces sessions de sensibilisation sur le concept de police de proximité et la collaboration avec la population se sont déroulées sur les six mois qu’ont duré l’exécution du projet. Au niveau régional, plusieurs autres initiatives ont été mises sur pied, avec l’appui technique d’UNPOL, et le soutien financier de l’Allemagne. Par conséquent, UNPOL/ Mopti a aidé les FSM a organisé des journées portes-ouvertes aux postes de la Gendarmerie et la Police nationale de Sévaré, et des matchs de football entre les forces et la population locale. Ceci, pour lui permettre, non seulement, de se rapprocher des FSM et mieux s’imprégner de leur travail, mais aussi pour une prise de conscience de leur rôle citoyen, dans la lutte contre l’insécurité et la criminalité.

Dans ce combat, « La police de proximité est une priorité pour le centre et cela doit se pérenniser pour la rendre plus efficace », a insisté le représentant du Gouverneur de la région de Mopti, dans son allocution à la cérémonie d’inauguration tenue à ATTbougou. Fortes de cette conviction, les FSM et UNPOL se sont proposées de travailler main dans la main pour mobiliser les ressources nécessaires à la mise en place de comités consultatifs locaux de sécurité. Ceci, au niveau régional, communal et dans les quartiers pouvant travailler en étroite collaboration avec les FDS, pour une meilleure participation de la société civile et des populations locales dans la gestion des questions sécuritaires aux côtés de l’Etat malien.

À Mopti, la MINUSMA et les autorités nationales et régionales partagent un engagement très solide, en matière de sécurité, et dans divers autres domaines liés au processus de paix dans le pays.

« Nous partageons également les mêmes inquiétudes face à la tendance grandissante des idéologies et des mouvements extrémistes, qui n’épargnent personne. C’est pourquoi, UNPOL, concourt au renforcement des capacités opérationnelles des Forces de Sécurité maliennes aux standards de la sécurité de proximité, tout en restaurant la confiance entre elles et les populations », a souligné le Chef par intérim du Bureau régional de la MINUSMA, M. Alexandre CARETTE. « Vous trouverez toujours auprès de la MINUSMA, une réaction adaptée aux situations, et selon la disponibilité de ses moyens », a-t-il rassuré.

Dans le cadre de ce même projet, UNPOL, à travers la Direction de la Protection Civile, a facilité des travaux de curage des caniveaux et d’évacuation des boues, dans la région de Mopti, en prélude à l’hivernage. Par ailleurs, en collaboration des chefs villages et quartiers, la UNPOL continue de doter les familles et ménages vulnérables de la région de kits solaires.

Un Mandat qui guide ces actions

En somme, ces contributions de la MINUSMA s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de son Mandat conféré par la résolution 2531 du Conseil de sécurité. Celui-ci confie, entre autres, à la MINUSMA la tâche de contribuer à la protection des civils en prenant des mesures actives, à l’appui des autorités maliennes, pour anticiper et décourager toute menace contre la population civile, notamment dans le nord et le centre du Mali, et pour y répondre efficacement, en adoptant une démarche globale et intégrée, et à travers, notamment, le renforcement des mécanismes de mobilisation et de protection de la population, y compris par des échanges avec les civils et des actions de proximité.

Grâce au Fonds Fiduciaire, la MINUSMA apporte également un appui technique et opérationnel aux Forces de Sécurité de la région de Mopti, à travers deux autres projets portant respectivement sur la formation en police de proximité et la fourniture en carburant pour leur fonctionnement quotidien.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*