Mort d’Abba Gotta : une traitrise de plus au sein de l’EIGS

image d'illustration

Plusieurs comptes Facebook et Twitter annoncent la neutralisation ou la capture par Barkhane de deux djihadistes de l’EIGS. L’opération se serait déroulée dans la nuit du 3 au 4 juillet aux environs de Leleloye, à 15 km au Sud d’Ansongo. Qui a été tué et pourquoi ?

Si l’identité du captif reste inconnue, le djihadiste abattu par Barkhane serait Abba GOTTA. C’est un ancien GANDA IZO. Il est devenu par la suite un facilitateur terroriste avant de rejoindre l’EIGS comme combattant. D’un combat nationaliste à un combat djihadiste, la cause défendue n’est plus du tout la même. Il n’est pas le seul dans ce cas puisqu’au sien de l’EIGS, il semble que l’objet même de la lutte importe peu du moment qu’on puisse vivre sur le dos de la population.

D’ailleurs, les chefs de l’EIGS entre eux ne sont jamais d’accord au sujet des taxes à prélever en utilisant le prétexte de la « zakat », ni même sur les règles à appliquer à la population. Autrement dit, les frictions au sein de l’EIGS sont permanentes. Les chefs se rencontrent régulièrement. Par exemple, il y a quelques mois de nombreux djihadistes étaient présents entre Fafa et Ansongo pour une réunion visant à aborder les sujets causant des frictions. Abba GOTTA et Abou OURERA l’étaient également. La tension entre eux était bien palpable. La raison est simple : ces derniers mois, Abdul HAKIM aurait donné raison à plusieurs reprises à Abba GOTTA au détriment d’Abou OURERA.

L’histoire aurait pu s’arrêter là entre eux. Mais au sein de l’EIGS, il est possible de trahir ses pairs et ses chefs en contactant un autre chef. C’est ce qu’a fait Abba GOTTA à plusieurs reprises puisqu’Abdul HAKIM et lui étaient proches. Ce dernier l’avait d’ailleurs nommé N°2 dans la région de Soudouhere. Abdul HAKIM a donc mis en difficulté plusieurs chefs de groupe en raison de la confiance et de la sympathie qu’il avait pour Abba GOTTA. Sauf que le premier est mort fin mai et que quelques semaines plus tard ce fut le tour du second. Sans son protecteur, le protégé était à la merci de ses rivaux.

De source sûre, Abba GOTTA gagnait de plus en plus de pouvoir au sein de l’EIGS. En effet, au départ, il n’était que simple combattant au sein du groupe d’Abou ALLE. Après l’éviction de ce dernier,  Moussa MOUMINI et Abdul HAKIM  auraient choisi Abba GOTTA pour le remplacer. D’aucuns disent qu’Abba n’est pas totalement étranger à cette destitution. En effet, il a été reproché à Abou ALLE d’avoir fui dans la région de Tin Anor. Or, il ne faut pas oublier qu’Abba GOTTA avait lui-même pris de la distance suite aux nombreuses défaites de l’EIGS face au JNIM en mai 2020. Tous deux ont été lâches. Pourtant un lâche en a remplacé un autre.

Plus récemment Abba GOTTA s’était marié avec une jeune femme de Salata. Il se rendait régulièrement chez elle pour la voir. Or, cette union le détournait du combat mené. Plus préoccupé par sa vie de couple que par le djihad, il a pu perdre la confiance de ses combattants. Par ailleurs, l’ascension fulgurante d’Abba GOTTA a certainement attiré la méfiance de son chef, Moussa MOUMINI. L’influence grandissante d’Abba GOTTA était en train de déstabiliser Moussa et de le mettre en difficulté. La défiance a pu s’installer et amener ses chefs, ses pairs ou ses combattants à le trahir.

Toutes les pistes conduisent donc à la trahison. Abba GOTTA était vaniteux et dévoré par l’ambition. Il n’a eu de cesse de trahir pour gravir les échelons. A son tour, d’autres ont pu le trahir comme par exemple Abou ALLE ou encore Moussa MOUMINI. Mais les traitres potentiels sont nombreux, d’autant plus qu’il n’est pas le seul à avoir été trahi puisque récemment Abou DARDAR et Khatab Al MAURITANI ont été capturés et Ikaraï tué.

Chaque enquête concernant l’EIGS amène irrémédiablement à la même conclusion : la traitrise est la règle pour qui veut prendre des responsabilités et survivre au sein de cette organisation. En attendant, les maliens ne peuvent que se réjouir car l’EIGS s’affaiblit en perdant ses chefs un par un.

Siaka Sidibé

TW: @SidibSiaka17

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Instagram

🔴TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*