Opposition et majorité unies à l'Assemblée Nationale pour la chute de Soumeylou Boubeye Maïga

Mali – Une chose rassemble désormais les députés de la majorité présidentielle et ceux de l’opposition : obtenir le départ du premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga. Une motion de censure a été déposée ce 17 avril contre le chef du gouvernement.

Plus de 100 députés de tous bords ont signé la motion de censure. Toute la question est de savoir s’ils vont tous avoir le courage de voter le départ effectif de Soumeylou Boubeye Maïga.
Le premier ministre bénéficie pourtant du soutien du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita (IBK). Ce dernier n’a pas évoqué son limogeage au cours de l’adresse à la nation faite le 16 avril en réponse à la grogne populaire face à la dégradation du contexte sécuritaire, social et économique du pays.
Le 5 avril dernier, un rassemblement géant inédit avait réuni plusieurs milliers de personnes à Bamako. La foule, qui a répondu à l’appel de l’Imam Mahmoud Dicko et le Chérif Nioro Bouyé Haidara, avait exigé la démission du premier ministre, responsable, selon elle, de la situation actuelle du Mali.
Ce désamour populaire a finalement conduit les députés de la majorité présidentielle à se joindre à grogne sociale contre Soumeylou Boubeye Maïga. Deux députés du RPM, dans des sorties publiques ont ouvertement réclamé la tête du chef du gouvernement. Simultanément, des tractations étaient en cours pour, à défaut d’obtenir sa démission ou son limogeage, le faire tomber par une motion de censure.
Le dépôt de la motion ce mercredi est une suite logique aux développements récents intervenus dans le dossier. On saura normalement le vendredi si Soumeylou Boubeye Maïga sera éjecté ou maintenu à l’issue du vote à l’Assemblée nationale. Dans l’hypothèse d’un vote favorable, ce serait un désaveu pour le président de la République Ibrahim Boubacar Keita (IBK) qui, rappelons-le, dispose du pouvoir de dissoudre le parlement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.