Pau: "Aucune situation de politique intérieure ne devrait justifier cette humiliation de nos autorités" (Me Boubacar Karamoko Coulibaly)

Je ressens un fort sentiment de frustration et d’humiliation, suite à la déclaration de nos chefs d’État en situation de nécessité, relativement à la poursuite de la mission de Barkhane sous nos latitudes.

Très sincèrement, après avoir volé au secours de la forme de la première convocation par l’envoi d’une mission d’invitation diplomatique , je m’étais mis à espérer un gentleman agrément entre les protagonistes à propos d’une mission dont le bien fondé , n’est pas réellement mis en cause par la majorité des populations des pays du G5 Sahel.
Et même , la réaction de ceux qui manifestent est plutôt à mettre sur le compte de l’illisibilité de la politique française dans leurs pays par Serval et Barkhane interposées en attendant la couche d’enfumage de Tacouba.
C’est surtout de cela qu’il s’agit et non donner à voir à son peuple le spectre de la non reconnaissance du sacrifice de ses enfants de soldats.
Aucune situation de politique intérieure ne devrait justifier cette humiliation de nos autorités et partant de nos peuples.
Car la vérité sur cette mission est à chercher initialement au niveau de la Communauté Internationale à travers le Conseil de Sécurité de l’ONU.
En effet, suite au succès éclatant de la mission serval qui avait débouché sur l’abandon de leurs positions par les islamo terroristes dans les régions du nord du pays; la France par le canal du chapitre 7 actionné par le Mali , a obtenu la mise en place de la Minusma désormais constituée des forces africaines déjà en place et de celles plus tard du reste du monde.
Mais toujours, pour avoir la main sur le dossier, elle a convenu avec ce que De Gaule appelait le machin, de la nécessité de remplacer Serval sous contribution financière de celui-ci , par une mission militaire de 5000 hommes pour combattre le militantisme islamo terroriste dans l’espace sahélien.
Bonnes gens, pensez vous sincèrement qu’en lieu et place de l’assèchement du terrorisme pseudo djihadiste par Barkhane après l’efficace travail de Serval , des populations en seraient encore à s’émouvoir face à ces attaques de plus en plus meurtrières ? Assurément non. Puisque qu’il a été constaté même par un non averti comme moi, un retour massif desdits terroristes dans le septentrion malien, comme pour convaincre s’il en était encore besoin, de la nécessité de créer Barkhane.
Même là, au regard de la relative modicité des hommes qui la constituent par rapport à l’enjeu, suis d’avis qu’un engagement de fond de sa part pourrait très bien nous ramener à la situation de 2013 où en peu de temps qu’il n’en faut, les pseudo djihadistes pas si fous du paradis que cela, avaient majoritairement abandonné les positions initialement occupées, rendant ainsi aux populations du nord du pays leur dignité et leur liberté.
Cela demeure toujours possible même si la tendance est de nous faire croire que la situation tend à devenir inextricable.
Sans faire partie des grandes oreilles je puis affirmer mezza voice, que les forces militaires occidentales engagées dans nos pays ont bien les moyens militaires comme elles l’ont en Syrie contre l’Etat Islamique ou DAESH, et plus vite encore, de nous débarrasser de cette chienlit .
Peut-être, peut être les agendas entre les protagonistes ne coïncident ils pas encore? Sinon , quel intérêt y a t-il pour les forces militaires occidentales à laisser venir leurs enfants mourir chez nous ?
Au lieu , pour la consommation intérieure, de mélanger coups de gueule des manifestants du Mali, réellement nourris par la frustration des fils et des filles d’une Nation amputée d’une partie de sa chair et de son âme ( Kida) du fait de son mandataire ( Serval) , avec rejet de Barkhane et de la France, n’aurait- il pas été simple de faire preuve d’humilité et de rassurer le Mali et les maliens sur la question ?
En s’engageant simplement avec les Fama à réparer la faute originelle sans coup ferir et , contribuer au grand jour, donc , au delà des déclarations de principes, au retour effectif de la souveraineté nationale sur Kidal et dans Kidal .
Cela fait, le premier garçon qui viendrait à naître dans la minute qui suivra , sera aussi prénommé Emmanuel , tout comme vous monsieur le Président. Oui , l’Emmanuel qui a toujours été présenté et donné comme symbole d’espoir à l’humanité qui englobe aussi et fort heureusement le Mali, de Diboli à Tinza Ouaten Mali. Ne l’oubliez jamais.
Pour terminer, permettez moi monsieur le Président, avec fort respect et très grande considération, que malgré les difficultés intérieures auxquelles votre gouvernement est confronté au mitant de votre mandat, la mort chez nous de sept ( 7) soldats originaires de Pau, que , la convocation de nos autorités pour les sommer sur Barkhane devant le peuple français, a été mal inspirée , très mal inspirée.
Surtout qu’à la création de Barkhane sur les cendres de Serval , aucun d’entre eux n’a été invité ni par votre prédécesseur ni par vous même, à venir en France supplier ou convaincre l’Etat Français d’une telle nécessité qui découle plutôt de votre volonté souveraine , celle de la France,de toujours rester actrice de premier plan sur la question en accord avec l’ONU.
Voilà pourquoi, tous les projets de résolution sur la question malgré notre statut de pays souverain, sont portés par la France jusqu’à ce qu’ils passent en « bleu » donc susceptibles d’être votés par les membres du Conseil de Sécurité .
Comme État de nécessité oblige, nous courbons encore l’échine mais sans oublier de rappeler qu’entre nous, dans l’engagement au soutien des causes qui ont interpellé au fil de l’histoire,la balance en termes de sacrifices pèse toujours en notre faveur .
Respectueux de la France et de son grand Peuple auxquels nos dédicaces sont intactes malgré une certaine instrumentalisation tendant à faire croire le contraire, je voudrais respectueusement souhaiter et demander à la France politique et alliés, de faire l’effort nécessaire de se rabaisser à niveau de Plèbe , qui à raison, demeure confus et perplexe que tant de sciences et moyens militaires réunis depuis, soient inopérants au Sahel au contraire d’il n’y a guère longtemps en Syrie.
Oui , c’est aussi la même Plèbe au Mali qui s’interroge et vous interroge à propos du Statut qui est fait à Kidal, où malgré un semblant de DDR opérés plutôt sur des bergers grassement payés qui se sont présentés avec quelques miteux kalash , les pseudo rebelles, organisent matériellement des rodomontades de défilés militaires devant la Communauté Internationale ?
Comment ne pas s’interroger et interroger là encore, quand on réduit à une peau de chagrin (20%) pour le reste des Fama et 80% pour les pseudo rebelles de la zone, une armée nationale dite reconstituée et qui de surcroît consacre publiquement une politique d’apartheid , de ségrégation, en y réservant en son sein, les patrouilles et la sécurisation de Kidal aux seuls membres originaires de la région?
L’on voudrait parachever l’occupation de l’enclave, de la cuvette et ses satellites, et partant son indépendance que l’on n’aurait été aussi chirurgical.
Enfin, vraiment enfin, vous êtes vous demandé maliens pourquoi c’est maintenant que mes cousins adorés dans leurs chapelles de vases communicants pour donner l’impression d’être nombreux alors qu’ils ne représentent qu’eux mêmes , se sont fébrilement mis à faire migrer leurs organisations militaires vers des associations politiques à fédérer plus tard sous une seule faîtière politique, genre CMA?
Cela n’est hasard ni coïncidence, mais prépare seulement de nouveaux lendemains dont l’un des pans a malencontreusement franchi les lèvres d’un haut représentant régional qui a depuis couvert ladite région et notre pays .
Alors préparons nous à mener bataille d’où qu’elle vienne pour préserver l’intégrité territoriale de notre pays.
Me Boubacar Karamoko Coulibaly
NB: titre choisi par la rédaction de malivox.net
SUIVEZ MALIVOX PARTOUT
🔵Youtube
🔴Facebook Page
🔵WhatsApp
🔴Twitter
🔵LinkedIn
🔴Facebook Groupe
🔵Instagram
…………………………………
NOS CONTACTS👇
☎ Tel: +223 20 24 26 71
☎ Portable: +223 66 17 21 09
✉ Mail: contact@malivox.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*