Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique/Gouvernance

Projet de Politique nationale du livre et de la lecture du Mali

Le ministre Andogoly GUINDO félicité pour avoir conduit à son terme un projet vieux de 45 ans !

Le projet de Politique nationale du livre et de la lecture du Mali ainsi que son plan d’action, validés à l’issue d’un atelier national, il y a un peu plus d’un mois, sous la direction des anciens ministres Diadié Yacouba DAGNOKO et Adama SAMASSEKOU, ont été officiellement remis au ministre en charge de la Culture, Andogoly GUINDO, pour introduction dans le circuit d’adoption.

C’était à la faveur d’une audience que le ministre a accordée à la Commission nationale d’élaboration de la politique nationale du livre et de la lecture du Mali, conduite par M. Adama SAMASSEKOU, ancien ministre de l’Education nationale, MM. Fatogoma DIAKITE, président de la sous-commission technique, Samba NIARE, personne ressource, membre de la sous-commission technique, Sékou FOFANA, membre de la sous-commission et Secrétaire général de l’Organisation malienne des Éditeurs de Livre (OMEL).

Laudience s’est déroulée en présence du Secrétaire général du Ministère, M. Hamane Demba CISSÉ, du Conseiller chargé du Livre, Dr Amadou Salifou GUINDO, du Directeur national des Bibliothèques et de la Documentation, Dr Birama DIAKON, son adjoint, Dr Amadou Békaye SIDIBE, ainsi que du Directeur du Centre national de la Lecture publique, M. Idrissa OUMAR.

Au nom du Président de séance de l’atelier national de validation, Diadié Yacouba DAGNOKO, ancien ministre de la Jeunesse et de la Culture, empêché, le vice-président de séance, l’ancien ministre de l’Education nationale, Adama SAMASSEKOU, a salué la qualité des ressources humaines mobilisées pour faire aboutir ce projet, vieux de 45 ans. Il s’est félicité du professionnalisme et de la manière magistrale et exquise, mêlant douceur et fermeté, dans lesquels le président de séance, le ministre DAGNOKO, a conduit les travaux de l’atelier national de validation du document.

Il a souligné surtout que l’élaboration d’une politique nationale du livre et de la lecture est une question avant tout de souveraineté. Elle l’est d’autant plus que le document que propose le ministère de la Culture accorde une place de choix aux langues nationales, une question identitaire des plus sensibles et des plus actuelles dans le cadre de la refondation de la Nation malienne et dans la perspective de l’adoption d’une nouvelle Constitution, qui envisage notamment leur officialisation.

Le sociolinguiste et ancien Secrétaire exécutif de l’Académie africaine des Langues (ACALAN) qu’il est n’a pas manqué de relever que la langue est avant tout culturelle et que le renforcement de la dimension de nos langues nationales dans le projet de Politique nationale du livre et de la lecture du Mali contribuera à booster le développement et la connaissance de nos langues.

Quant au Président de la sous-commission technique, M. Fatogoma DIAKITE, il a rappelé que la formulation d’un document de Politique nationale du livre et de la lecture est une forte recommandation du séminaire national bibliothécaires et archivistes du Mali de 1978. Pour lui, l’aboutissement de ce processus apparaît comme la réalisation d’un rêve vieux de 45 ans et dont la plupart des acteurs ne sont plus de ce monde.

Il s’agit entre autres de Claude DANIEL, Mamadou Konoba KEITA, Cheick Oumar KONATE, Alhadi KOITA et Aly ONGOIBA.
Le Secrétaire général de l’OMEL, Sékou FOFANA, a salué à son tour le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme pour avoir associé les acteurs de la chaîne du livre au processus d’élaboration de ce document dont ils sont les premiers bénéficiaires.

Quant à Samba NIARE, éditeur et écrivain, non moins membre de la sous-commission technique, il a insisté sur la nécessité d’une synergie d’actions entre les départements sectoriels en charge pour faire du livre un véritable outil de développement socio-économique, culturel et scientifique et favoriser l’émergence d’une industrie éditoriale viable et pourvoyeuse d’emplois dans notre pays.

Après avoir rendu un vibrant hommage aux membres de la Commission nationale et de la sous-commission technique, le ministre GUINDO a salué la disponibilité des ministres SAMASSEKOU et DAGNOKO ainsi que des personnes ressources dont Fatogoma DIAKITE, Samba NIARE, Mamadou Bani DIALLO ainsi que tous les acteurs du secteurs au nom des plus hautes autorités de la Transition.

Il est revenu aussi sur les rudes conditions dans lesquelles les membres de la sous-commission technique ainsi que ceux de la Communication nationale ont travaillé pendant 12 mois pour mettre à disposition le document de la PNLL. Il a salué “un travail d’une haute facture intellectuelle” qui apparaît comme l’accomplissement d’un devoir historique.

Il a salué la mémoire des acteurs qui ont œuvré inlassablement pour le rayonnement du secteur du livre. A ceux d’entre eux qui ne sont plus de ce monde, il a dédié ce projet de Politique nationale du livre et de la lecture du Mali. Il a assuré ses visiteurs du jours que son département s’invistira pleinement pour que le document de la PNLL et son plan d’action soient adoptés.

CCOM/MACIHT

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page