Quand le gouvernement d'IBK arnaque les partis politiques et les candidats

Le gouvernement IBK à trois reprises convoque le collège électoral et après avoir empoché les sous il annonce le report et l’argent n’est pas restitué aux candidats.

La première date de 2016 pour les élections municipales et régionales.
La deuxième en 2017 pour les élections régionales et locales.
La troisième date 2018 pour les élections législatives.
Les élections n’ont pas eu lieu et les sous n’ont pas été restitués.
Quand le gouvernement est incapable d’organiser les élections pourquoi encaisser les sous et ne pas les rembourser.
Et pourquoi ne pas reporter les élections avant d’encaisser les sous des candidats.
Revoyons notre façon de faire et de gouverner le pays.
Aboubacar Sidick Fomba, Président du parti ADEPM

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*