Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Recettes douanières au Mali : le tableau affiche un excédent de 37,2 milliards en 2023

A l’heure du bilan, la Direction Générale des Douanes est bien au rendez-vous du résultat. Disons-le tout de suite : elle a réalisé 758, 490 milliards de Fcfa contre une prévision de 721, 289 milliards de Fcfa, soit un écart positif de 37, 201 milliards de Fcfa. Il se dégage donc un taux de réalisation de 105, 16 %.

Ces chiffres consolidés, disponibles à la Direction des Recettes et des Statistiques, prouvent à suffisance l’engagement et la determination de la Douane à mobiliser les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre de la vision des autorités de la Transition.

Dans le détail, il faut noter que les produits pétroliers ont généré 235, 258 milliards de Fcfa contre une prévision de 166, 500 milliards de Fcfa, soit un gap positif de 68, 758 milliards de Fcfa pour 141, 30 %. Cette montée en flèche des recettes sur les produits pétroliers vient combler le déficit au niveau des marchandises solides. Celles-ci affichent 523, 232 milliards de Fcfa contre une prévision de 554, 789 milliards de Fcfa, soit 94, 31 %.

Au fil des mois, la Douane qui a renoué avec la performance depuis quelques années bat ses propres records non seulement en matière de mobilisation de recettes qu’en termes de lutte contre la fraude (records de saisies d’or, devises, cocaïne, cannabis, mercure, armes de guerre …) et la mise en œuvre des réformes (un minimum de 22 réformes dont 6 prioritaires). Ces aspects constituent, du reste, les trois orientations données au Directeur Général des Douanes depuis sa nomination.

Engagé à bâton rompu avec professionnalisme sur les trois orientations des autorités de tutelle, l’Inspecteur Général Amadou KONATE a réussi la prouesse de mettre tout le collectif des douanes en ordre de bataille. Pour la mobilisation des recettes, la stratégie consiste à miser sur la qualité des ressources humaines et la maîtrise de la base taxable des marchandises importées.

L’informatisation des procédures, l’approche managériale axée sur la valorisation des cadres compétents et la sanction de la faute et des mauvaises pratiques ont largement contribué à cette performance douanière. En plus, les réformes dont la mise en œuvre diligente est une constante à la DGD commencent déjà à porter des fruits en termes de milliards de nos francs.

Comment mieux accompagner les efforts de la Transition dans son noble combat pour un Mali nouveau, que de travailler d’arrache pied pour dépasser (pas seulement atteindre) le quotas alloué ? La Douane, en dépassant de plus de 37 milliards de Fcfa ses prévisions de recettes, donne les coudées franches à l’Etat pour construire 6 nouveaux bâtiments comme l’actuel majestueux siège de la Direction Générale des Douanes sise à Samanko (6 milliards) ou 3 hôpitaux modernes (12 milliards l’unité) ou encore 2450 centres de santé communautaires.

L’enveloppe des 37, 2 milliards pourraient également financer 1500 écoles communautaires (25 millions l’unité) tout comme elle achèterait un mega parc de 1240 véhicules tout-terrains pour nos services de défense et de sécurité.

Après avoir bouclé l’année 2023 en toute beauté, la Douane s’est déjà mise en ordre de marche pour rééditer l’exploit en 2024. C’est avec beaucoup de fierté du devoir accompli que les gabelous s’apprêtent à célébrer le 26 janvier prochain la Journée Internationale de la Douane (JID) dont le thème est “ une douane mobilisant ses partenaires historiques et nouveaux autour d’objectifs clairs”.

Douanes maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page