Rédaction d’une nouvelle Constitution : la CRNC à l’écoute de la société civile

Dans le cadre des consultations pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution en République du Mali, la CRNC a rencontré, ce jeudi 28 juillet 2022, au Centre international de Conférences de Bamako (CICB), les organisations de la société civile et assimilés.

Après les partis politiques, le mardi dernier, la Commission a élargi ses consultations aux organisations de la société civile. Car la Constitution est l’affaire de tous les Maliens, a indiqué Fousseyni SAMAKE, Président de la CRNC, avant de montrer la pertinence du projet de rédaction de la nouvelle Constitution.

Selon lui, la situation du pays nécessite le passage à une nouvelle Constitution, qui contribuera à donner au Mali un nouveau départ. Selon ses précisions, ce projet ne vise pas à réviser la loi fondamentale en y introduisant des modifications, mais plutôt à changer de Constitution.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Président de la CRNC a remercié les participants pour leur mobilisation. Fousseyni SAMAKE a expliqué aux organisations de la société civile les missions de sa Commission dans le cadre de la refondation de l’État.

Dans la logique de travailler à l’inclusivité, la Commission a pris plusieurs mesures en vue de permettre aux Maliens de lui faire parvenir leurs propositions, lui exprimer leurs sentiments voire leurs avis.

La société civile a souligné que l’ancienne Constitution ne répondait plus à l’aspiration du peuple malien. Elle a donc fait plusieurs propositions et suggestions aux membres de la Commission pour la réussite de ce projet.

La société civile a apprécié cette initiative des autorités maliennes de les inviter à s’exprimer sur ce projet de la nouvelle Constitution. Des précisions ont été apportées aux préoccupations exprimées par des participants.

Présidence de la République du Mali

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*