Rénovation du stade municipal de Niafunké : employer les jeunes pour réduire leur vulnérabilité à la violence communautaire

Les autorités communales et la jeunesse du Cercle de Niafounké ont souhaité rénover le stade municipal de la localité afin de pouvoir accueillir des rencontres sportives et inciter les jeunes à renouer avec cette pratique et renforcer la cohésion entre communautés. Cette initiative a trouvé une oreille attentive auprès de la MINUSMA qui l’a financée dans le cadre de ses projets de réduction de la violence communautaire.

Ces projets ont pour but de contribuer à l’amélioration de la sécurité, au renforcement de la cohésion sociale, à la promotion du dialogue et à la réconciliation entre les différentes communautés. Ces projets sont générateurs d’emplois et de revenus pour les communautés, afin que ses membres, notamment les jeunes, soient moins vulnérables à la radicalisation et à l’enrôlement dans les groupes armés.

Un budget de plus de 54 millions de Francs CFA a été consacré aux travaux. Confiés à l’ONG Association pour la Gestion de l’environnement et le Développement Durable (AGEDD), les travaux d’une durée de cinq mois concerneront la réhabilitation de toutes les infrastructures du stade, la construction de la tribune ainsi que l’installation de 12 lampadaires solaires.

« La mise en œuvre de ce projet apportera sans doute la réponse aux problèmes qui freinent le développement du sport dans notre ville et contribuera à l’émergence des nouveaux clubs et la découverte de nouveaux talents dans plusieurs disciplines, notamment le Karaté, le Hand Ball, le volley Ball. Des disciplines sportives qui aujourd’hui, chez-nous, manquent de tout » a souligné Issa TOURÉ, Secrétaire Général du District de Football de Niafunké

Le projet de rénovation du stade a officiellement été lancé le 21 juin 2022, au cours d’une mission pluridisciplinaire de la MINUSMA dans la Commune de Soboundou, Cercle de Niafunké. « Cette action vient concrétiser l’organisation de la troisième édition de la semaine régionale de la jeunesse et des sports tournante dans le cercle de Niafounké en septembre prochain, annoncée par le ministre de la Jeunesse et des Sports lors de la deuxième édition tenue à Goundam. Il contribuera également à promouvoir la pratique du sport et son développement dans notre cercle, » a déclaré M. Bougouto DEMBÉLÉ, Préfet du cercle de Niafounké.

Le représentant du bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou, Jean NKAKA, a rassuré les autorités ainsi que les communautés de l’engagement de la mission onusienne à accompagner l’Etat malien dans ses efforts de restauration de la paix et de la cohésion sociale entre les communautés.

Mobiliser les communautés à la consolidation de la paix

En dehors de la réalisation des infrastructures, l’ONG AGEDD en collaboration avec la MINUSMA, organisera une série des séances de sensibilisation en faveur de 11 367 personnes soit 60% de la population de Niafunké. Elles porteront sur la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, afin d’instaurer un climat de confiance entre les communautés. « Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet, conformément au mandat de la MINUSMA, d’appuyer toute initiative visant la construction de la paix, mais aussi encourager la cohésion sociale » a expliqué M. NKAKA.

Contribuer à la création d’emplois temporaires pour les jeunes à risques

Pendant cinq mois, 35 jeunes à risque de la ville de Niafunké seront employés par ce projet. « Je suis chauffeur de camion et j’approvisionne le chantier en latérite, gravier et sable. Beaucoup d’autres jeunes qui étaient sans revenu sont employés sur ce chantier et nous savons au moins que pendant cette période de mise en œuvre du projet, nous avons un revenu mensuel qui nous permettra de subvenir aux besoins quotidiens de nos familles, » a confié Youssouf MAIGA, l’un des employés.

Les projets de réduction de la violence communautaire ont pour but d’apporter une alternative aux activités criminelles. À travers des projets de soutien aux activités des communautés qui dégagent emplois et ressources, ils permettent de réduire leur vulnérabilité, notamment à l’enrôlement des jeunes dans les groupes armés. Ces projets touchent de nombreux domaines comme la création ou le renforcement d’infrastructures, l’appui à la culture, aux sports et aux loisirs, l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et autres activités génératrices de revenue.

À ce jour, pour les régions de Tombouctou et Taoudéni, plus de 3 milliards de Francs CFA ont été mobilisés par la MINUSMA pour la réalisation de 66 projets, au bénéfice de près de 158 000 personnes.

MINUSMA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*