Secteur 4 de l’Opération Maliko : Le chef d’état-major de la Garde Nationale au chevet des blessés de guerre

Le CEM de la Garde Nationale rend visite aux blessés de guerre et rend hommage aux 4 militaires tombés le lundi dernier.

Le chef d’état-major de la Garde Nationale, le Général de Brigade Elysée Jean Dao a pris part, le jeudi 28 avril 2022, à la cérémonie d’hommage aux vaillants soldats tombés le lundi dernier sur la route de Bankass entre Parou et Songobia. Occasion pour lui de saluer la mémoire de ces 4 soldats décédés en mission commandée et de présenter ses condoléances les plus attristées aux parents des victimes. Il a en outre rendu visite aux blessés militaires admis à l’hôpital régional Sominé Dolo et à l’infirmerie de garnison de Sévaré.

Il était accompagné par le commandant du PCIAT Centre de l’opération Maliko, le Colonel Mamadou Massaoulé Samaké et le commandant du secteur 4, le Colonel Karim Traoré.

C’est par l’hôpital régional Sominé Dolo de Mopti que le Général Elysée Jean Dao a commencé sa visite afin d’apporter le message de solidarité et d’accompagnement des plus hautes autorités de la transition aux blessés militaires des différentes attaques contre les FAMa.

‘’ J’ai été envoyé par le chef d’état-major général des Armées pour rendre visite à nos blessés des dernières opérations. Je les encourage et les apporte tout le soutien du commandement’’, a indiqué le Général Dao.

En outre, il a salué le personnel médical qui n’a ménagé aucun effort pour la prise en charge rapide de ces malades. Tout en soutenant que cela aide les soldats à combattre et à savoir qu’ils sont soutenus. Le directeur Santé de la RM-6, le Colonel Mamadou S. Konaté se réjouit également de la promptitude de la prise en charge des blessés par l’hôpital régional et de celle des éléments eux même.

Après cette étape, le CEM de la Garde Nationale et sa délégation se sont rendus aux obsèques des quatre combattants de la Garde Nationale du détachement de Bankass tombés les armes à la main au cours d’une explosion d’EEI au passage de leur convoi. Ils poursuivaient le camion-citerne enlevé par les groupes armés entre le pont de Parou et Songobia. Après la cérémonie d’hommage à ces vaillants militaires dont un adjudant et trois gardes, l’officier supérieur dira que leur mémoire est vraiment à saluer pour avoir donné leur vie à la nation.

Par ailleurs, le CEM de la Garde Nationale se veut rassurant. ‘’ Voir des terroristes qui passent par des méthodes kamikazes ou par la pose des EEI pour faire mal à nos soldats, veut dire qu’ils ont peur et veulent nous esquiver. C’est la preuve de la débandade’’, a-t-il enfin confié.

Forces armées maliennes

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp👇👇👇

👉Malivox(1) 👉Malivox(2) 👉Malivox(3)

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*