Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Session extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense Nationale : Le retrait de la MINUSMA au menu

Le Conseil Supérieur de la Défense Nationale s’est tenu, le lundi 24 juillet 2023, dans la salle de Banquet de la Présidence de la République sous la présidence du président de la Transition, Chef de l’Etat et Chef suprême des Armées du Colonel Assimi Goïta.

La session s’est déroulée en présence du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, des membres du gouvernement et la hiérarchie militaire.

L’objectif de la rencontre était d’échanger avec les chefs militaires sur le retrait de la MINUSMA de notre pays.

Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara a, dans son allocution, déclaré que le seul ordre du jour de cette session extraordinaire, qui est le retrait de la MINUSMA, est d’une importance majeure pour la sécurité de la Nation.

Il a précisé que ce processus a été déclenché à la demande du gouvernement de la République du Mali, suite au constat réaliste de l’échec de la mission dont le mandat ne répondait pas aux défis sécuritaires. Et le Conseil de Sécurité de l’ONU a pris acte de cette volonté et a décidé de se conformer au choix souverain de la population malienne. C’est pourquoi, selon le ministre Camara, les plus autorités du Mali ont décidé de travailler avec la MINUSMA pour un retrait coordonné, ordonné et sécurisé.

Le MDAC a affirmé que cette décision difficile ne sera pas sans conséquence sur la scène internationale. Avant d’expliquer que l’objectif est de mieux sécuriser le Mali et les Maliens et que le Mali continuera à travailler avec tous ceux qui veulent coopérer avec lui de manière sincère dans un esprit gagnant-gagnant. Pour lui, il s’agit maintenant d’anticiper et réagir rapidement sur le plan militaire, économique, social, diplomatique afi d’éviter qu’un vide ne se crée après le départ de cette machine qui s’est installée pendant 10 longues années.

Il a rassuré tous les Maliens qui doutent, que malgré les inquiétudes compréhensives, qu’ils ont les ressources, la volonté pour gérer cette phase délicate et que toutes les dispositions sont déjà prises. Avant de conclure que le président de la Transition a donné des instructions fermes pour que les Maliens ne sentent pas ce retrait.

Prenant la parole, le Chef d’Etat-major Général des Armées, le Général de Division Oumar Diarra a affirmé que ce Conseil a été l’occasion pour eux de présenter le plan de réoccupation des emprises rétrocédées par la MINUSMA aux Forces Armées et de Défense Maliennes. Qui selon le CEMGA, se déroulera en deux phases. Une première à court terme puis une deuxième phase à moyen terme qui prendra fin normalement en fin décembre.

Il a souligné que par rapport à ce plan, les Forces sont déjà à pied d’œuvre et que les unités se préparent pour leur déploiement dans ces emprises. Le Général Diarra s’est dit confiant pour ce processus, en ce sens que les FAMa ont déjà eu à relever des défis similaires dans le passé.

Le Colonel Camara a, enfin, rassuré les autorités politiques quant à l’engagement et à la détermination des Forces Armées pour la protection des populations et le respect des directives politiques.

1ère Cl Zeïnabou KONE

Forces armées maliennes (DIRPA)

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page