Soufi Bilal crie au complot pour imposer Ousmane Madani Haidara à la Présidence du Haut Conseil Islamique du Mali

Bamako (Mali) – Le Congrès du Haut Conseil Islamique (HCI) du Mali se tient ce 20 et le 21 avril. L’enjeu est de trouver un remplaçant au président actuel de l’organisation Imam Mahmoud Dicko dont le mandat arrive à expiration. Mais déjà, les candidats et leurs soutiens ont commencé à dévoiler leurs stratégies et stratagèmes pour acceder au poste prestigieux tant convoité.

Parmi les candidats déclarés, deux partent favoris. Il s’agit de l’emblématique leader des Soufi au Mali, Cheick Soufi Bilal Diallo, et le guide influent des Ançar, Cheick Cherif Oumane Madani Haidara. Si ce dernier avait laissé croire que le poste ne l’intéressait pas et que sa candidature est l’oeuvre de ses disciples, tout prouve désormais que c’est devenu un objectif à atteindre. Les tractations afin d’unir le maximum de leaders religieux musulmans derrière sa candidature sont en cours depuis quelques jours.

De son côté, Soufi Bilal qui partait serein, car son principal challenger se disait désintéressé, a du soucis à se faire. Isolé par des coalitions qui se forment autour de Haidara, il dénonce des manigances pour fausser l’élection démocratique du Chef des musulmans maliens.

« Les chefs sounites du Mali se sont regroupés au Moutada pour choisir O M Haidara dans un mauvais consensus. J’ai claqué la porte », s’insurgeait-il le 18 avril.

Selon lui et ses soutiens, il est le seul capable d’unir tous les musulmans maliens fortement déchirés par les prises de partie politiques de leurs leaders. Fort de sa qualité de rassembleur, sa candidature « a été demandée, presque imposée par ceux qui ont fait coalition contre lui. Raison pour laquelle nous parlons de manigance, manipulation et machiavélisme », explique un fervent soutien.

Les derniers développements obligent le guide des Soufi a martelé chaque jour qu’il maintient sa candidature. Il n’est pas près de la retirer et va jusqu’à appeler ses partisans à la résistance.

« Soyez prêts et luttez contre l’abus de pouvoir et de confiance. Les organisateurs ont tout fait pour donner vainqueur l’un des candidats pour qui ils ont un penchant […]
Les disciples, les associations amies et sympathisants sur les remparts. Jusqu’au bout pour l’islam et pour la Nation », a-t-il appelé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.