Trois militaires français de l’opération Barkhane tués au Mali

Image d'illustration

Paris, le 28 décembre 2020 -Opération Barkhane- Mort au combat de trois militaires du 1er régiment de chasseurs.

Le 28 décembre, le brigadier-chef Tanerii MAURI et les chasseurs de première classe Dorian ISSAKHANIAN et Quentin PAUCHET sont morts au combat au cours d’une opération conduite par la Force Barkhane au Mali.

Le lundi 28 décembre, en début de matinée, lors d’une mission d’escorte entre HOMBORI et GOSSI, un véhicule blindé léger (VBL) de la Force Barkhane a été atteint par un engin explosif improvisé. En dépit de l’intervention immédiate de l’équipe médicale présente dans le convoi et des soins prodigués, les trois soldats occupant le véhicule et appartenant au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse (55) n’ont pas pu être ranimés.

Des moyens d’observation et de protection aérienne ainsi qu’une force rapide de réaction au sol ont aussitôt été déployés afin de garantir la protection des éléments.

Le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, s’incline avec une profonde tristesse devant la mémoire de ces militaires morts pour la France. Ses pensées accompagnent leurs familles, leurs frères d’armes et tous leurs proches.

Etat-major des armées françaises

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*