Trois personnes tuées dans la région de Mopti

Mali – Deux paysans ont trouvé la mort dans l’explosion d’une mine Madougou, précisément sur la route du village d’Anakedié, situé à 3km de Madougou. Selon des sources locales, le phénomène des mines anti personnelles dévient inquiétant dans plusieurs localités de la région de Mopti.

Autre fait d’insécurité, une personne a été tuée par balle dans la commune de Bassila, selon l’observatoire Kisal. Le corps sans vie de l’homme en question a été retrouvé très tôt dans la matinée de ce samedi 6 avril. « Pour le moment, la source nous informe que la cause de cette tuerie n’est pas encore identifiée », précise l’organisation Kisal.

Les assassinats ciblés sont fréquents dans la zone où est commis cet acte. Les populations locales sont souvent l’objet d’attaques dirigées contre des personnes très précises. Elles sont enlevés par des hommes armés qui, dans la plupart des cas, les assassinent par la suite. Des fois, ils sont tués directement dans les villages et exposés pour renforcer la terreur dans le cœur des populations.

Les terroristes du front de libération du Macina sont soupçonnés d’être les responsables de ces tueries. La collaboration des populations avec les forces armées maliennes ou étrangères sont les raisons évoquées pour justifier leurs forfaits ignobles. Une situation qui dissuade de plus en plus de personnes à aider l’armée dans la recherche des coupables de tueries dans la région de Mopti.

Malivox.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.