Urgent: Communiqué du SNEC suite à l'enlèvement de 7 enseignants par des djihadistes à Mopti

Le syndicat National de l’éducation et de la Culture (SNEC) a appris avec consternation et indignation l’enlèvement de sept (7) enseignants:

-Ali Guindo, Aboubacar Sidiki Kéita, Sekou Bah, Ibrahim Mahamadou et Alassane Koulogan sont de korientzé ville;
-Amplima Togo de N’Gorodia et
-Moussa Ombotimbe de Kalifare
Tous ces enseignants enlevés relèvent du Cap de Sevaré dans l’Académie de Mopti. Korientzé est à 105 km de Mopti. Ces enlèvements ont eu lieu ce vendredi 25 octobre 2019 tôt le matin après la rentrée des classes.
En effet, quand les djihadistes sont venus à l’école de korientzé, ils ont brûlé les cahiers et les livres des élèves et ont interdit l’enseignement du français.
Toutefois, aucun tir n’a été entendu et aucun habitant du village inquiété en dehors des enseignants.
Le BEN/SNEC condamne sans réserve ces enlèvements et exige la libération immédiate et sans condition de tous les enseignants enlevés.
Le BEN/SNEC demande aux plus hautes autorités de sécuriser les écoles et les enseignants dans les zones conflits.
P/Le Bureau exécutif
Le Secrétaire général
Moustapha Guitteye

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*