Vente de l’INA : Cri de cœur de Cheick Tidiane Seck à Bah N’Daw, Assimi Goita et le Gouvernement du Mali

La vente du bâtiment de l’institut national des arts (INA) passe mal au Mali. Après le tollé suscité par la révélation de la ministre de la culture le 11 mars, les artistes se mobilisent. Grande figure de la musique malienne, Cheick Tidiane Seck exhorte les autorités de la transition à préserver l’INA dans le patrimoine national.

Le maestro Cheick Tidiane Seck, surnommé « Black Buddha » ou encore « Guerrier », joint sa force à la lutte pour l’annulation de la vente de l’institut national des arts (INA). Dans une vidéo partagée par le Chef d’orchestre Barou Diallo, Cheick Tidiane Seck appelle le Président, le Vice-président et le Gouvernement de la Transition à faire « en sorte que ce bâtiment reste toujours une propriété de la nation malienne ».

« Sauvez cet espace qui est une partie de nous, de notre histoire à tous. Il ne doit pas être sacrifié pour des besoins pécuniaires. Mon message humblement au nom de tous les artistes issus de l’INA ou pas, c’est de dire Monsieur le Président, s’il vous plaît, je vous en conjure, faites tout pour sauver l’INA », a-t-il plaidé.

Malivox.net

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔴Dailymotion

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp: 👇

👉 Groupe 1 👉 Groupe 2 👉 Message Direct

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*