Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sécurité

Vers une armée commune des Etats de l’AES (Mali – Niger – Burkina)

Les Chefs d’Etat-major des Armées des pays de l’Alliance des Etats du Sahel se sont réunis le mercredi 06 mars 2024 à Niamey au Niger pour convenir de la création d’une force commune. Ce qui permettra, dans une mutualisation des efforts, d’assurer la libre circulation des personnes et des biens, gage d’un développement harmonieux.

La première réunion des Chefs d’Etat-major des Armées du Mali, du Burkina Faso et du Niger s’est tenue dans la capitale nigérienne en vue de réfléchir ensemble sur les voies et moyens d’améliorer le bien-être de nos chères populations en leur garantissant un espace apaisé, débarrassé des menaces multiformes auxquelles elles font face.

En effet, cette réunion intervient après celles des hauts fonctionnaires et des ministres de l’espace tenues à Ouagadougou du 12 au 15 février 2024. Réunions ayant abouti à plusieurs propositions et recommandations entrant dans le cadre de la création des conditions de stabilisation et de développements intégrés de l’espace commun.

Dans son discours d’ouverture, le chef d’Etat-major des Armées du Niger, le Général de brigade Moussa Salaou BARMOU, dira que le contexte sociopolitique actuel, caractérisé par la recherche de la souveraineté de nos états, nous a amené à une communauté de destin. De ce fait, ajoutera-t-il, ‘’Nous devons impérativement coopérer pour relever les défis sécuritaires. Ce qui permettra de créer les conditions d’un développement harmonieux, d’intégration de nos communautés, de garantir notre indépendance réelle et de préserver notre dignité dans le concert des Nations’’.

Conscient, qu’il n’y a pas de développement sans sécurité et que la mission principale de nos armées consiste essentiellement à la défense opérationnelle de nos territoires respectifs, il revient alors aux forces cette lourde responsabilité de garantir la paix et la stabilité dans nos pays. Les récentes attaques des groupes armés terroristes dans la zone du Liptako-Gourma, plus particulièrement celles exercées contre les populations civiles, continuent d’endeuiller nos paisibles citoyens.

En dépit de toutes ces menaces, il convient de noter une avancée significative engrangée dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée. Afin de maintenir cette accalmie relative constatée dans l’espace commun, il convient pour nos pays, dès à présent, d’œuvrer pour une stratégie sécuritaire efficace et efficiente permettant de contenir toutes les menaces qu’elles soient de l’intérieur comme de l’extérieur en mutualisant les moyens et en coordonnant les efforts.

Ainsi, aux termes de cette journée de travail pleine d’échanges fructueux et constructifs, les experts sont parvenus à élaborer un concept opérationnel permettant d’atteindre les objectifs assignés par les plus hautes autorités des trois états. Mais avant, les experts ont fait le tour d’horizon sur la situation sécuritaire dans l’espace AES, les menaces, les différents acteurs en face et les pistes de sortie de la crise sécuritaire qui les mine. Malgré la tension sécuritaire perceptible dans la zone qui, tout de même est en phase d’être maitrisée avec la nouvelle dynamique, la hiérarchie militaire des états de l’alliance demeure convaincue de la création des conditions d’une sécurité partagée. Bien sûr, avec la conjugaison des efforts, un objectif au centre des préoccupations des plus hautes autorités et des populations.

La prochaine réunion des Chefs d’état-major des Armées des trois pays se tiendra très prochainement dans une autre capitale de l’espace, après validation, par les plus hautes autorités, du document objet de la présente réunion.

Colonel-major S. DEMBÉLÉ

Forces armées maliennes (DIRPA)

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵WhatsApp

🔴Telegram Infos

🔵Telegram Débats

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

🔴Dailymotion 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page