Vidéo: Déclaration du M5-RFP sur les actions de généralisation de la désobéissance civile, des caravanes, rassemblements populaires et sit-in

Le mardi 11 août 2020 fut une journée historique de mobilisation nationale du Peuple malien dans son exaltante quête de refondation du Mali et de restauration de la démocratie républicaine, tant à Bamako et environs, Kati et dans les principales villes de l’intérieur comme Kayes, Kita, Dioïla, Koulikoro, Bougouni, Koutiala, Sikasso, Ségou, Mopti, Goundam, Niafunké, Tombouctou, Ansongo, Bourem et Gao, mais également dans la Diaspora, notamment aux Etats-Unis, au Canada, en France, en Belgique, en Suisse et en Pologne.

Malgré les agressions, les tueries, les arrestations et condamnations judiciaires expéditives, la Jeunesse du M5-RFP, au-devant du Peuple du Mali, a fait montre d’une opiniâtreté et d’une ténacité à toute épreuve, en enclenchant avec vivacité les actions de désobéissance civile d’après-trêve et en décidant d’observer une veillée nocturne sur la Place de l’indépendance jusque dans la matinée du mercredi 12 août où une répression policière aveugle et sans sommation s’est abattue sur de pacifiques manifestants.

C’est le cas des blessures causés au Jeune Kader Traoré de M5-RFP/France, en séjour à Bamako, au sortir d’une émission de télévision, qui a fait l’objet d’une agression violente en bande organisée doublée d’une tentative de meurtre dans la nuit du samedi 15 août dernier. Nous disons au régime d’IBK et ses thuriféraires que la violence et la terreur n’arrêteront pas le Peuple malien !

Le M5-RFP condamne, avec la dernière rigueur, ces vaines tentatives de bâillonnement des Citoyens par la répression et la brutalité policières contre les manifestants, les commerçants au marché, et les agressions et enlèvements de plus en plus fréquents et systématiques contre tous ceux qui exercent leurs libertés constitutionnelles d’expression, d’opinion et de manifestation.

Aussi, nous saluons l’abnégation des Médecins volontairement mobilisés aux côtés des blessés, et des Avocats bénévolement constitués pour assurer la défense des victimes du régime, et œuvrer à la protection des libertés individuelles et collectives, mais aussi à la préservation des droits humains et de la démocratie.

Le M5-RFP exige la mise en liberté sans condition des détenus et prisonniers politiques, l’arrêt des harcèlements et des violations des droits syndicaux des fonctionnaires de la police et des prisons, et réitère sa demande de libération de l’Honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition.

C’est le lieu de rappeler que le M5-RFP mettra tout en œuvre pour faire aboutir les poursuites judiciaires contre les auteurs, commanditaires et complices des tueries et exactions commises contre les manifestants aux mains nues par la Force spéciale antiterroriste (FORSAT) et autres agents de répression à Sikasso, Kayes et Bamako.

Nous nous félicitons du renforcement des composantes de notre Mouvement populaire, à travers la forte implication et le soutien des corporations et syndicats des transporteurs, des boulangers, de fonctionnaires des départements de finance et matériel (DFM), d’agents de police, de surveillants de prison, d’enseignants, de travailleurs des mines, des Cadres chrétiens de l’Administration, de la Communauté des Tamasheqs noirs, …

Le M5-RFP félicite les commerçants et les Femmes commerçantes détaillantes, pour la mobilisation constante des marchés de Bamako.

De même, pour taire toutes les supputations et rumeurs sur la cohésion du Mouvement, une saine clarification entre l’Imam Mahmoud Dicko, le Chérif Bouyé Haïdara et le Comité Stratégique du M5-RFP a pu s’opérer, lors d’une visite fructueuse à Nioro du Sahel, mettant tous en accord sur le constat commun que le responsable de la détérioration et de la persistance de la crise malienne a un nom : M. Ibrahim Boubacar Keïta, dont l’incapacité à diriger le Mali a été réaffirmée.

Par ailleurs, le M5-RFP prend acte des faits graves énoncés au fil de la presse internationale relativement à la crise sévissant dans les zones Nord et Centre du pays contenus dans un rapport en cours d’examen devant le Conseil de sécurité de l’ONU, et qui tendent à confirmer que la gouvernance du régime IBK est à la base de la déstabilisation du Mali en tant qu’Etat, Nation et Démocratie républicaine.

Aussi, malgré tant d’errements et de torts causés au Peuple malien par le régime IBK, le M5-RFP regrette que la CEDEAO, à travers la Médiation conduite par l’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan, continue de croire dans les vertus d’un dialogue constructif avec M. Ibrahim Boubacar Keïta, et réitère ses exigences :
– Des excuses pour les propos inacceptables et diffamatoires tenus par M. Ibrahim Boubacar Keita lors du dernier sommet des chefs d’état de la CEDEAO contre notre Mouvement et son Autorité morale l’Imam Mahmoud Dicko, nous qualifiant d’islamistes voulant installer une Etat théocratique ;
– La libération pure, simple et définitive des militants et citoyens pourchassés, arrêtés et condamnés à de lourdes peines de manière expéditive pour avoir exercé leurs droits et libertés constitutionnels ;
– L’ouverture immédiate d’enquêtes et de procédures judiciaires indépendantes contre les commanditaires, auteurs et complices des tueries des 10, 11 et 12 juillet 2020 devant les juridictions nationales et internationales ;
– La démission M. Ibrahim Boubacar Keïta et de son régime, ainsi que la libération de l’Honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition, dont il dit être en discussion avec les ravisseurs pour son retour « bientôt ».

Le M5-RFP rend hommage aux Maliennes et Maliens de la Diaspora pour leur engagement patriotique soutenu et leurs efforts inlassables dans l’organisation de manifestations, leur assistance multiforme, mais aussi et surtout leur lobbying auprès des partenaires et amis du Peuple malien. Nos remerciements les plus chaleureux et notre reconnaissance éternelle aux Peuples frères africains et à tous les citoyens du monde qui, dans un élan de solidarité généreuse soutiennent notre mouvement en Afrique, en Europe, au Canada et aux Etats-Unis.

C’est le cas particulièrement du Rassemblement de la Diaspora panafricaine mobilisée en soutien au Peuple malien devant le Parlement européen à Bruxelles le 14 août 2020, de la Coalition de l’Opposition du Nigeria et du Parti sénégalais de l’indépendance et du travail (PIT) ; qu’ils soient tous remerciés de leur engagement aux côtés du Mali et pour une Afrique plus démocratique et libre.

A compter de ce jour, le M5-RFP a décidé une intensification de la lutte à travers des caravanes, marches et processions à travers les six communes de Bamako, Kati et les quartiers de Sénou et Kalaban-Coro, mais également dans les villes et campagnes, sur les grands axes routiers interurbains et frontaliers, le tout couronné par de grands rassemblements et sit-in populaires, et ce, jusqu’à l’atteinte de l’objectif que s’est fixé le Peuple malien : la démission de M. Ibrahim Boubacar Keïta et de son régime.

Le M5-RFP appelle toute la Communauté internationale à soutenir le Peuple Malien dans sa quête de paix et de réconciliation nationale, de démocratie véritable et de mieux-vivre, à travers l’ouverture d’une Transition républicaine, la tenue de concertations nationales pour convenir de solutions endogènes à la crise créée et entretenue par M. Ibrahim Boubacar Keita, et permettre ainsi de sauver le Mali.

Le Peuple malien reste plus que jamais mobilisé et déterminé dans la mise en œuvre de son droit constitutionnel à la désobéissance civile, sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, jusqu’à l’aboutissement de son combat patriotique pour la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc, doté d’une gouvernance responsable et vertueuse.

Bamako, le 17 Août 2020

Pour le Comité Stratégique du M5-RFP
Cheick Oumar SISSOKO
Issa Kaou N’DJIM
Choguel K. MAIGA

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*