Vidéo: la réponse du M5RFP à la communauté internationale

Une délégation des Nations Unies, de l’Union Africaine, de la CEDEAO et de l’Union Européenne s’était rendue au siège de la CMAS Mahmoud Dicko le 14 juillet dans le cadre de la médiation avec le M5RFP pour une sortie de crise au Mali.

D’après Me Mountaga Tall, le mouvement a remercié ses hôtes pour leur intérêt et expliqué pourquoi il est revenu à sa position initiale: « la démission d’IBK et de son régime ».

« C’est à leur demande que nous avions renoncé à notre demande initiale de démission du Président de la République pour présenter un mémorandum auquel il n’a pas répondu, leur ont rappelé les responsables du M5RFP. Pire, il a donné l’ordre de tuer des Maliens, des manifestants pacifiques aux mains nues. Qui peut accepter cela ? De quoi allons-nous parler désormais ? », s’interroge Me Mountaga Tall.

Si cette démarche commune de la communauté internationale n’a pas abouti, une autre tentative est en cours. Menée cette fois-ci par la CEDEAO, une délégation de haut niveau de l’organisation sous-régionale est arrivée le 15 juillet à Bamako.

Dirigée par l’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan, la mission de la CEDEAO prévoit de rencontrer tous la acteurs de crise afin que le compromis qu’elle proposera puisse avoir le maximum de chance d’être accepté.

Malivox.net

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook Page

🔵WhatsApp

🔴Telegram

🔵Twitter

🔴LinkedIn

🔵Facebook Groupe

🔴Instagram

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*