Visite du DG de la CANAM à Ségou : Les pharmaciens s’engagent à luter contre la fraude

La fraude demeure une épine. Elle préoccupe tous les acteurs impliqués dans la gestion de l’AMO, notamment la CANAM, les Organismes Gestionnaires Délégués (OGD), INPS, CMSS. Les prescripteurs, les prestataires ne sont pas en reste.

A Ségou où il a effectué, du 03 au 04 juin 2021, une visite, le Directeur Général de la CANAM, le médecin Général de Brigade Boubacar Dembélé a rencontré les syndicats de pharmaciens de la région. Il s’agit de l’ordre des pharmaciens d’officines privées, du Conseil de l’ordre régional des pharmaciens, du Syndicat national des pharmaciens.

Avec ces différents pharmaciens, il a été largement question de la fraude qui préoccupe nombre de personnes.

Le Dr. Issa Koné de l’ordre des pharmaciens a salué la visite du premier responsable de la CANAM à Ségou. Il a fait part au Général Dembélé d’un certain nombre de difficultés à leur niveau relatives, entre autres, au rejet répétitif des feuilles de soins, le retard dans le paiement des factures, la fermeture des droits des assurés en fin d’années, l’ouverture du droit de l’assuré au niveau de la pharmacie et la fermeture du même droit au moment de la liquidation de la feuille de soins.

A toutes ces préoccupations, le Directeur Général de la CANAM a apporté des réponses.

Pour ce qui est du retard dans le paiement des factures, le médecin Général de Brigade Dembélé a été, on ne peut plus, clair. « Il est illusoire de penser que l’on peut se conformer au délai de 15 jours pour payer les factures, conformément aux textes qui nous lient », dira le Directeur Général de la CANAM. Avec le RAMU, la relecture des textes est indéniable.

En matière de lutte contre la fraude, le patron de la CANAM a invité les pharmaciens à s’impliquer sérieusement dans ce combat. Il précisa que nombre de prescripteurs, prestataires et assurés ont été pris la main dans le sac. « Un prestataire a récemment fait la prison. Nous avons aussi beaucoup d’assurés qui sont entrain de rembourser », dit-il.

« Cette situation n’honore personne. Nous ferons de notre mieux pour lutter contre la fraude, c’est pourquoi nous continuons à sensibiliser nos membres sur la problématique », dit le Dr. Koné de l’ordre des pharmaciens de Ségou.

La rencontre s’est déroulée en présence du Dr. Boubacar Dembélé, président du conseil régional de l’ordre des pharmaciens, du Dr. Mohamed Z, de SYNAPHARM.

SERCOM/CANAM

SUIVEZ MALIVOX PARTOUT

🔵Youtube

🔴Facebook

🔵Telegram

🔴Twitter

🔵LinkedIn

🔴Instagram

🔵TikTok

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*